Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 21 août 2017

Scroll to top

Top

About falbalala

falbalala

falbalala

Journaliste, 30 ans. Ma moitié m'a donné le virus des voyages. Depuis, je fais 1 000 photos par jour pour qu'il puisse les mettre en mots.

Posts By falbalala

Cimetières : un tourisme qui n’a rien de macabre

1 novembre 2012 | | 5 Comments

Vous le savez bien, lorsqu’on voyage, il y a certains lieux qu’on affectionne et qu’on recherche à chaque étape, avec le plaisir de les comparer. C’est le cas pour les zoos. Mais cette journée de Toussaint est l’occasion de vous avouer qu’on a aussi un petit penchant pour les… cimetières. Pas de panique, rien de macabre : on ne recherche pas particulièrement la compagnie des défunts, c’est plutôt l’occasion de voir la place qui leur est réservée selon les coutumes de chaque pays. Sociologiquement très intéressant. De découvrir parfois des parcs arborés dédiés à la promenade de la taille d’un petit village ou des lieux ouverts à la plus grande fantaisie.

Read More

Hollywood : neuf lettres pour une légende

30 octobre 2012 |

Depuis 1923, c’est la plus grande enseigne publicitaire du monde, neuf lettres de légende perchées à 478 mètres de haut sur une colline et immortalisées dans des centaines de films : « Demolition Man », « Mulholland Drive », « The Artist »… (et bien sûr les Simpson). Plusieurs villes à travers le monde ont osé la reprendre à leur compte (avec leur propre nom) : Pupillin dans le Jura, Meudon, Cullera (Espagne), Antananarivo (Madagascar)… Plusieurs fois menacé par le vieillissement et la pression immobilière, « Hollywood » fêtera l’an prochain, en 2013, ses 90 ans. S’il représente à lui seul le symbole du cinéma et du rêve américain, le panneau, devenu monument (inter)national, a été installé avec une tout autre vocation : la promotion d’un futur programme immobilier sur les collines alentour baptisé « Hollywoodland », qui devait durer un peu plus d’un an.

 

Read More

Don Q Inn : dormir dans une montgolfière, un igloo ou une capsule spatiale

20 octobre 2012 | | 3 Comments

L’interstate 20, qui relie Seattle à Chicago, est par moments d’un ennui mortel. Pour rompre avec la monotonie ambiante, on a décidé l’été dernier de prendre les chemins de traverse et de se perdre dans les confins du Wisconsin, la région des Wisconsin Dells plus précisément. Itinéraire plus sympa mais absolument rien à voir, si ce n’est quelques Amishs… et un « crash » d’avion, à Dodgeville.

Read More

Morfale, j’ai mangé du « gator »

15 octobre 2012 | | 5 Comments

Vous connaissez la différence entre un crocodile et un alligator ? Premièrement, ils ne vivent pas aux mêmes endroits du monde (sauf dans les Everglades, en Floride) et tout est dans la tête : celle du premier est légèrement plus fine et pointue que celle du second, plus arrondie. Détail d’importance, lorsque le premier ferme sa gueule, deux dents restent à l’extérieur. Ni l’un ni l’autre ne nous ont croqué au cours de notre dernier voyage aux Etats-Unis, via le parc national des Everglades, comme un capitaine de bateau en a fait l’horrible expérience quelques semaines avant notre passage. C’est même l’inverse : c’est nous qui avons croqué du « gator » comme on dit là-bas… sous forme de nuggets, juste après avoir rencontré plusieurs spécimens « en vrai ». A table !

Read More

J’ai lu pour vous « Touriste professionnel – L’anti-guide de voyage »

12 octobre 2012 |

« Touriste professionnel – L’anti-guide de voyage »
de Vincent Noyoux
éditions Stock, 2011. 217 pages
18 euros

 

 

Read More

Bolinas, le village « dont il ne faut pas parler »

5 octobre 2012 | | 5 Comments

A une heure de route au nord de San Francisco (Marin county, Californie) se cache un petit paradis que les habitants (1300 âmes qui se sont vues décerner le titre de « plus obtus de Californie ») tentent depuis plusieurs décennies de faire « rayer » de la carte : c’est Bolinas. Une oasis de calme, de nature, envahie par les oiseaux, donnant sur une lagune bordée de montagnes, où il fait bon manger des carottes bios, surfer, pêcher et s’adonner à la peinture. Un coin de paradis tel que les habitants, qui ont fait leur la maxime « Pour vivre heureux vivons cachés » et n’hésitent pas à appeler leur village « la République de Bolinas », déplacent ou enlèvent régulièrement les panneaux de signalisation qui y mènent.

Read More

Abou Simbel, trésor sauvé des eaux

4 octobre 2012 | | One Comment

Le site des temples d’Abou Simbel est le plus visité d’Egypte après les pyramides. Il a pourtant longtemps été ignoré des touristes. Abou Simbel doit sa notoriété à son sauvetage par l’Unesco, qui l’a déplacé pierre par pierre, de 1960 à 1980, le sauvant ainsi des eaux du lac Nasser, après la construction du fameux barrage. Un lieu à l’atmosphère unique que nous avons visité au printemps 2010 (juste avant le Printemps arabe), dans le cadre du seul voyage organisé auquel on ait décidé de se plier : une croisière sur le Nil.

Read More

Morfale, j’ai mangé au Bubble Room à Captiva Island

6 septembre 2012 | | 3 Comments

On a déjà mangé dans des trucs de ouf, et goûté le meilleur comme le pire (le meilleur étant incontestablement le resto londonien trois étoiles de Gordon Ramsay, l’inénarrable redresseur de restaurants de « Cauchemar en cuisine »). La série « Morfale, j’ai mangé pour vous… » s’était pour l’instant cantonnée à des plats insolites, place aujourd’hui au premier restaurant. Et pas des moindres : le Bubble Room de Captiva island, un endroit unique au monde où le décor extravagant éclipse le contenu des assiettes. Que ceux qui n’aiment pas Noël (toute l’année), le bordel, les guirlandes, les couleurs flashy, les objets d’un autre temps et les bananes plantain passent leur chemin… Ici, on aime ou on déteste (moi, j’ai a-do-ré !!!).

Read More

Morfale, j’ai mangé de l’Eplakaka

13 avril 2012 | | 6 Comments

A chaque voyage correspond une fixette culinaire. En Egypte, c’était un poisson blanc pané au citron dont j’ai (pourtant) oublié le nom. La première fois que j’ai mis les pieds aux Etats-Unis, j’ai adopté un régime dissocié presque exclusivement constitué de frozen yogourt (de la glace au yaourt genre Sunday qu’il faut « toper » avec des fruits, des céréales, des bonbons…) . Dès qu’on y retourne, on pense tout de suite à s’envoyer une petite « Coors light », bière sans trop de goût mais tellement rafraîchissante avec ses montagnes sur l’étiquette qui changent de couleur en fonction de sa température. Entre temps, heureusement, le Philadelphia a débarqué dans nos supermarchés (sinon il était en haut de la liste, oh my gosh !). Sans oublier les muffins faits maison, la costoletta alla milanese…

Read More

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial