Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 24 avril 2017

Scroll to top

Top

3 Comments

L’UFO Watchtower, là où Judy compte les extraterrestres

L’UFO Watchtower, là où Judy compte les extraterrestres
alafindelaroute

Ici, les lignes droites sont interminables. Coincée entre le Great Sand Dunes National Park à l’Est et les sommets monumentaux du Colorado à l’Ouest, la San Luis Valley, au beau milieu de ce tableau surréaliste, semble bien désertique. A peine sortis du parc, nous nous sommes mis en route pour trouver ce qui nous avait amenés dans ce secteur inhospitalier : une tour d’observation des ovnis.

 

IMG_6377_Snapseed copie

 

Finalement, après avoir emprunté quelques cases de ce magnifique quadrillage routier, comme seuls les Etats-Unis peuvent en tracer, nous voilà sur la bonne route. Un endroit qui nous rappelle étrangement la Route des extraterrestres au Nevada.

Et un petit bonhomme vert fait son apparition sur la droite.  Et finalement, voilà l’entrée de l’UFO Watchtower d’Hooper, Colorado.

 

IMG_6326

IMG_6349

IMG_6351

IMG_6352

 

« Judy in the sky with aliens… »

A première vue, juste une route poussiéreuse qui mène à un dôme et une structure métallique. Pas vraiment une tour. Mais bon, nous sommes déjà à 2300 m d’altitude. L’endroit est désert mais finalement, une Ford Frontier se gare juste à côté de nous. On verra ensuite qu’il s’agit de la propriétaire des lieux, Judy Messoline, qui a dû nous voir arriver (c’est vous dire s’il y a du passage). Après avoir payé le droit d’accès (5 $ par voiture ou 2 $ par personne), nous faisons un petit tour.

 

IMG_6371

IMG_6374

IMG_6375

IMG_6376

IMG_6399

IMG_6436

IMG_6416

 

L’endroit n’est pas particulièrement beau, l’observatoire est lui-même un peu décevant, un peu décrépi, même si le contraste avec le paysage est absolument saisissant. Mais le terrain est lui assez incroyable. Des centaines et des centaines d’objets disséminés. Forcément, cela étonne. Judy n’est pas loin, en train d’allumer une cigarette sur sa terrasse. On en profite pour en savoir un peu plus.

 

 

« Parce que les vaches ne mangent pas de sable »

Après avoir écrasé des dizaines de mouches volantes (« Elles font escale ici tous les étés », râle Judy), son chien Mac sur les talons, elle nous raconte qu’elle a quitté son Denver natal, à 3 heures et demi de route, pour s’installer dans la vallée et élever du bétail.

– « Pourquoi cela a changé ? » demande-t-on

– « Parce que les vaches ne mangent pas de sable. »

Un peu par la force des choses, Judy a entamé sa reconversion, sans trop y croire. Des histoires d’ovnis, elle en a entendues des dizaines, de la bouche de ses voisins ou des fermiers du secteur. Alors en 2000, elle décide d’ouvrir son observatoire. Elle vend ses bêtes, ouvre un camping et construit le dôme et l’observatoire. Avec le peu de lumière artificielle qu’il y a ici, il est aujourd’hui reconnu comme l’un des meilleurs au monde. Placé ainsi dans la San Luis Valley, le dôme de Judy, en plus d’être un lieu de passage apprécié des touristes, est devenue un véritable bureau d’enregistrement des observations.

 

IMG_6470

 

Plus tard, à l’intérieur du dôme, elle nous montre son registre, qui répertorie « les rencontres ».

– « Il y en a plusieurs milliers là-dedans »

– « Et vous Judy, vous en avez observé ? »

– « J’ai assisté à 26 phénomènes. Mais je ne sais pas ce que c’est, je dis juste phénomènes »

J’adore me rendre dans ces endroits car cela met mon esprit cartésien à l’épreuve (et je me demande toujours pourquoi les photos d’ovnis sont d’une qualité si douteuse…). Et finalement, on évoque avec elle ce jardin et cette tonne d’objets juste devant son observatoire. « On est au croisement de deux vortex. Je dis toujours aux gens que quand ils passent dedans, ils « prennent » beaucoup alors il faut laisser quelque chose en retour». En effet, on trouve de tout : des stylos, des figurines, des poupées, des cartes, des chaussures, des casques, des cd, des jouets, des plaques minéralogiques…. Nous, on colle notre sticker Roadie sur un casque. Comme ça, nous sommes en paix avec le paranormal.

 

IMG_6405

IMG_6407

IMG_6409

IMG_6432

IMG_6441

IMG_6443

IMG_6444

IMG_6445

IMG_6449

IMG_6450

IMG_6451

IMG_6454

IMG_6456

IMG_6457

IMG_6459

IMG_6461

IMG_6463

IMG_6467

IMG_6478

 

Après nous avoir montré, de l’autre côté de sa clôture un nid de hiboux protégés, Judy nous conduit dans le dôme. Nous terminons par un petit tour dans le dôme, avec photos et un petit gift shop, où l’on retrouve son livre « The Crazy Lady Down The Road » (« La folle au bout de la route »). L’occasion de rencontrer aussi le compagnon de Judy, qui est arrivé entre temps et qui nous vend un inestimable magnet, souvenir de notre passage (bon, il est vraiment vraiment moche… le magnet).

 

IMG_6481

 

Que vous y croyez ou pas, voilà un petit détour qui ne mange pas de pain, surtout si vous avez l’occasion d’échanger avec Judy. Et avec son chien Mac, qui a l’air de très bien supporter les vortex. Quoique… Gentil toutou.

 

IMG_6473

IMG_6475

 

Le coin pratique

> L’adresse : UFO Watchtower, 2502 County Rd 61, Hooper. Une fois à Hooper, prenez la 17 vers le nord, après quelques kilomètres, le dôme sera à votre gauche.

> Distances
Alamosa – UFO Watchtower : 36 km (25 minutes)
Colorado Springs – UFO Watchtower : 300 km (3 heures)

> Tarifs : 2 dollars par personne ou 5 dollars par voiture

> Pour dormir : il y a un camping sur place. L’emplacement est à 10 dollars la nuit. 

> Le site internet (coloré)

 

Pour aller plus loin

Nos autres chroniques sur le Colorado

 

IMG_4441 copie bannière

Comments

  1. Mouais… C’est un peu trop surréaliste pour moi ce genre de site…

  2. C’est bien barré comme endroit, j’adore !

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial