Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 21 novembre 2017

Scroll to top

Top

5 Comments

Gila Cliff Dwellings, là-haut sur la colline

Gila Cliff Dwellings, là-haut sur la colline
alafindelaroute

Les habitations troglodytes sont parmi les merveilles que l’on peut observer dans l’ouest américain. Si Mesa Verde, dans le sud ouest du Colorado, possède sans aucun doute la concentration la plus spectaculaire, nous avions noté, lors de notre roadtrip dans le Sud des Etats-Unis, un petit national monument qui nous intriguait, Gila Cliff Dwellings.

Déjà, le nom est tout mignon. Et puis, un village troglo laissé par les indiens Mogollons dans les forêts du Nouveau-Mexique, un peu  » off the beaten path « , on n’allait pas dire non. Pour y aller, 75 kilomètres depuis Silver City dont 30 sur une route qui finit en impasse. Au pied de Gila Cliff Dwellings, nous ne pouvions aller plus loin. Chers USA, souvent, vous savez comment nous parler…

 

IMG_6915_Snapseed copie

 

Mais, reprenons au début. La journée a commencé au Drifter, à Silver City, qui affichait fièrement une banderole jaune poussin, assurant que c’est ici qu’on trouvait le meilleur breakfast en ville. Vu qu’on n’est pas à un bon cholestérol prêt, on s’est laissés tenter. Gaufres, oeufs, pancakes, fraises (ben ouais quand même)… Pour nous, c’était le meilleur breakfast en ville. En tout cas, le seul qu’on ait testé. 

 

 

Puis la route. Cap au nord au départ de Silver City, la ville la plus proche, à travers la Gila forest. Des virages à n’en plus finir. Quand on dit Nouveau-Mexique, on imagine souvent un grand désert. Ca l’est… en partie. Dans ce secteur, c’est une marée verte en altitude…. et une grosse bouffée d’oxygène après une petite semaine de désert (Anza-Borrego, Joshua Tree, Tombstone)…

 

 

C’est en arrivant au Visitor Center de Gila Cliff Dwellings qu’on a compris qu’on avait peut-être pris un peu trop pris notre temps sur la route. Sur la porte, un avertissement : « Le chemin (menant à Gila CD) peut fermer temporairement« . Euh, ok. Dans le bâtiment, un attirail météo et une immense TV, où l’on peut voir les impacts de foudre. D’où la mise en garde ci-dessous. 

 

IMG_6713

 

 

Attention au coup de foudre

Mise en garde (vous avez vu, c’est bien indiqué, je l’ai graissé et tout et tout) : dans le Sud des Etats-Unis, si la chaleur est au rendez-vous, des orages d’été se déclenchent souvent en fin d’après-midi. Et le chemin menant à Gila Gliff Dwellings est particulièrement exposé à la foudre. Du coup, dès que les nuages approchent, les rangers ferment le chemin pour éviter qu’un visiteur ne prenne un rocher d’une tonne sur la coin de la calebasse. Petit conseil : visitez Gila le matin, ou en début d’après-midi. Nous, vers 15 heures, nous sommes passés ric-rac. Trente minutes après notre passage, les rangers barraient le chemin. 

Le point de départ du trail est à peine plus loin, mais il faut reprendre la voiture. Des rangers sont là pour vérifier notre pass America The Beautiful. Et nous donner les derniers conseils.

Elle : « Vous avez de l’eau ? Faites gaffe à l’aller, il y a un serpent à sonnette sur la roche à droite »
Nous : #pokerface# (Sympa, la foudre, les serpents, ça devient vraiment intéressant cet endroit.)

 

IMG_7137

 

IMG_6783

 

Le site est accroché à la colline et il faut emprunter un chemin, une boucle d’un mile (1,6 km), pour y accéder. La balade, qui prend 1h30 environ avec la visite, est vraiment agréable. Elle débute au pied de la Gila River en sous-bois, avant de prendre un peu de hauteur. Le gros avantage par rapport à Mesa Verde ? Nous sommes cinq sur le site, dont deux motards italiens tout de cuir vêtus, et qui doivent crever de chaud. Oui, la grimpette est un peu raide sur la fin et la température dépasse les trente degrés, même si nous sommes à 1790 mètres d’altitude. 

 

IMG_6751

IMG_6752

IMG_6758

IMG_6771

IMG_6772

IMG_6796_Snapseed

IMG_6809

IMG_6813

IMG_6816

 

On arrive enfin au National Monument (protégé dès 1907), accueillis par une ranger puis un autre qui me dira plus tard son rêve d’assister un jour au Tour de France et tout le bien qu’il pense de Lance Armstrong. Je lui dirai le reste. Sept caves accueillent les habitations dans lesquels les Mogollons (une quinzaine de familles, prononcez « Mo-go-yonne ») ont vécu entre 1275 et 1300. Le plafond est noir de suie, héritage de « visiteurs » venus plus tard (le site a été redécouvert en 1878). On y accède par des échelles. On comprend où étaient les chambres et la cuisine. La vue est plus que pas mal.

Pourquoi les Mogollons, dont le territoire, immense, était à cheval entre les actuels Mexique, Nouveau-Mexique et Arizona, sont venus s’installer ici ? Le ranger évoque plusieurs hypothèses, dont une sécheresse, qui les a poussés à prendre de la hauteur (les Mogollons étaient chasseurs). Pourquoi en sont-ils partis ? « Mystère ». Ils se déplaçaient parfois au gré des croyances, en réponse à des évènements naturels.

 

DSC08827

DSC08832

DSC08839

IMG_6819

IMG_6820

IMG_6823

IMG_6827

IMG_6833

IMG_6832

IMG_6834

IMG_6843

IMG_6854

IMG_6859

IMG_6872

IMG_6874

IMG_6879

IMG_6881

IMG_6892

IMG_6912

IMG_6914

IMG_7005_Snapseed

IMG_6923

IMG_6932

IMG_6975

IMG_6979

IMG_7004

IMG_7023

IMG_6989

IMG_7001

IMG_6922_Snapseed

IMG_6921_Snapseed

 

L’endroit est calme, superbe, et les pièces sont assez bien conservées. On a le droit à une visite avec le ranger avant de redescendre vers la voiture. Le chemin de retour est se fait le long des falaises puis à travers la forêt, meurtrie par le dernier coup de foudre. 

 

IMG_7111

IMG_7074

IMG_7090

IMG_7097

IMG_7124

IMG_7052

IMG_7101

IMG_7025

 

Retour au visitor center, où s’est installée une colonie de hummingbirds. On reste longtemps pour les observer. Jusqu’à ce que l’orage ne nous fasse fuir. Il est temps de repartir et de retrouver le désert. 

 

IMG_7145

IMG_7595

IMG_7719

 

 

Le coin pratique

> L’adresse : pas d’adresse physique. Coordonnées GPS du Visitor Center : 33.2309015, -108.261717

> Comment s’y rendre ? Prendre, au départ de Silver City (New Mexico), la state highway 15 en direction du nord. La suivre jusqu’au bout sur 44 miles. Environ 1h45 de route. 

> Distances
Silver City – Gila Cliff Dwellings : 73 km (1h45)

 

 

> Tarifs : 3 $ par personne. 10 $ par famille. Pass America The Beautiful accepté

> Ouverture : toute l’année

> La carte du parc

> Le site internet de Gila Cliff Dwellings

> Pour dormir : trois campings à disposition

 

Pour aller plus loin

Nos autres chroniques sur le Nouveau-Mexique

Nos autres chroniques sur les National Parks et National Monuments

 

IMG_4441 copie bannière

Comments

  1. Les Lyonnais

    Encore une belle ballade grâce à vos photos !
    Merci,

  2. Cet habitat troglodyte semble vraiment intéressant à découvrir et les paysages sont superbes !

  3. Sympathique ce lieu, il donne envie d’en faire le tour 😀 Et merci pour ces photos.

  4. Victoria

    Je ne connaissais pas du tout Gila Cliff dwellings ! C’est intéressant de découvrir des endroits méconnus, qui sortent un peu des sentiers battus touristiques ! A part les orages et les serpents, cet endroit donne envie de le parcourir, vos photos y sont pour beaucoup 🙂

    • alafindelaroute

      Hello Victoria,
      Merci pour ton message. Oui, c’est un endroit spécial, difficile d’accès mais tellement agréable. C’est ça qu’on adore. Les gens pensent Grand Canyon, Bryce, Death Valley qui sont immanquables mais il y a aussi des respirations plus discrètes, moins spectaculaires mais tellement belles.

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial