Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 23 mai 2017

Scroll to top

Top

2 Comments

Worldcraze : et le crowdshopping fut

Worldcraze : et le crowdshopping fut
alafindelaroute

Vos amis en ont marre de vous ramener deux kilos de votre thé anglais préféré chaque fois qu’ils passent 24 heures à Londres ? Votre cousine n’a pas prévu d’aller au Japon alors que vous rêvez de voir à quoi ressemble un traducteur pour chats ? Vous rêvez d’avoir le dernier Iphone ou Ipad qui coûte beaucoup moins cher à New York ? Et pendant ce temps, des Américains rêvent de parfum français et de champagne, et des expatriés de « vrai » shampoing (n’est ce pas, Cécile…) ou de brie de Meaux… (ben quoi, vous avez jamais rêvé de fromage ?)

 

DSC04271

Des slips pour écureuil. Indispensable, non ?

 

Nous aussi, en revenant des Etats-Unis, on nourrit quelques fixettes sur des produits américains (bonbons, beef jerky…). Si bien qu’on a ramené un kilo de nos bombecs fétiches de notre dernier voyage (des « lifesavers »). D’ailleurs, si vous ne savez pas quoi nous offrir à Noël, le paquet est presque vide… Et là, ça va commencer à nous manquer.

 

DSC02313

 

Et finalement, en furetant sur le net, on a trouvé une solution.

Voilà une idée qui devrait parler à tous les voyageurs et globe-trotteurs de tous poils. Et, bonne nouvelle, ce bon plan est sorti de la tête d’une équipe de jeunes français. On sait que l’économie du P2P (de pair à pair), celle du partage, est en plein boom (AirBNB, BlablaCar, crowdfunding…) et eux ont décidé de l’appliquer au shopping. Ça s’appelle Worldcraze.

Quand vous voulez commander des produits aux USA, vous vous heurtez à deux problèmes : la rareté et le prix, qui s’envole parfois (avec l’expédition). Pourquoi ce crowdshopping peut vous intéresser ? Parce qu’en tant que voyageur, globe-trotter ou étudiant en Erasmus, vous avez à y gagner. C’est un moyen pour gagner de l’argent assez facilement, en ramenant un iphone ou un ipad dernier cri.

 

IMG_3081

 

On s’explique.

 

Comment ça marche ?

En résumé, l’acheteur commande ce que bon lui semble en postant une annonce et un Crazer (le nom des utilisateurs de la plateforme), qui va prendre un vol France Etats-Unis par exemple, lui ramène moyennant un petit bonus. C’est l’avantage pour le voyageur, qui empochera ce petit « plus », généralement 10 % du produit et qui pourra financer ainsi un peu de son voyage. Du gagnant-gagnant…et gagnant. Car Worldcraze prend aussi une commission.

La plateforme s’engage sur trois fondamentaux : légalité, réactivité et honnêteté. Le site se tient au courant des lois en vigueur, pour les douanes. Nul besoin de rappeler notre épisode douloureux aux douanes canadiennes car ma chère môman voulait faire passer du cassoulet à notre famille expatriée. Grosse erreur. Pour la réactivité, le site s’engage à accompagner les Crazers. Et enfin, l’honnêteté en misant sur la communauté et en demandant bien la facture du produit acheté (autant éviter le sac Vuittou ou le Chenal 5, non ?). On est plutôt séduit par le concept. Et vous ? 

Allez, bye, on va commander nos « lifesavers »…

 

Et vous, vous feriez confiance à quelqu’un d’autre pour vous ramener un produit ?

 

> Le site : Worldcraze

 

Comments

  1. Présenté comme ça , ça à l’air d’etre un bon concept mais pas sur que ça marche. Qui avance les frais? Est ce qu’on est sur d’avoir son Iphone pas abimé à la réception…?
    A la rigueur pour des gens habitants de grandes villes , ça peut marcher mais si j’habite dans un coin pommé de la France , qui va être LE voyageur qui sera parti et revenu me livré en main propre dans mon village..

    A tester.
    Dans le même style, j’avais déjà ramené de la bouffe d’Argentine à un de mes lecteurs. Ca marche aussi comme ça, les réseaux sociaux 😉

    • alafindelaroute

      Alors, c’est le voyageur qui avance les frais. Et la rencontre doit être physique. Pour un téléphone, il doit y avoir une preuve d’achat, une vérification à l’arrivée. Il y a un système de notation, de commentaires sur chaque Crazers, comme ce qui se fait chez Airbnb, pour savoir où tu vas.
      Pour ce qui est du coin paumé, je suis d’accord avec toi. Après, si j’économise beaucoup sur un Ipad ou un appareil photo, je vais bien faire quelques km pour le récupérer, en profitant d’un autre déplacement. Pour des bonbons en revanche…

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial