Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 15 août 2017

Scroll to top

Top

5 Comments

Le Stanley, l’hôtel qui a inspiré Shining

Le Stanley, l’hôtel qui a inspiré Shining
falbalala

Dans quelques heures, c’est Halloween. Peut-être que comme nous, quand vous songez à quelque chose qui fiche vraiment les miquettes, vous pensez à Shining, le film culte de Stanley Kubrick. Et à cette scène d’ouverture : une voiture, vue d’en haut, qui serpente dans la forêt, avant de déboucher sur un hôtel, au pied d’une montagne. Nous aussi, on a pris des routes qui serpentaient, on a débouché sur un hôtel au milieu de rien. La musique, ce n’était pas le Dies Irae de Berlioz, mais quelque chose d’un peu plus fun.

Et l’hôtel n’était pas l’Overlook, puisqu’il n’existe pas vraiment. Mais le Stanley, à Estes Park (Colorado), qui a « juste » inspiré ce monument d’horreur.

 

10270561_810946958939328_5576509623570879577_n

Vous flippez là, hein, juste à regarder cette photo ? C’est normal. Nous aussi. Et encore, heureusement qu’on n’a vu qu’a posteriori l’espèce de tête qui sortait des nuages… Ladies and gentlemen, bienvenue à l’hôtel Stanley. Cet été, sur la route de notre roadtrip 2014, on s’est arrêtés à Estes Park, entre Boulder et le Rocky Mountain NP, juste pour voir cet établissement mythique. Sans en connaître toute l’histoire.

 

IMG_3601

 

DSC04486_Snapseed

 

DSC04502

 

Mais, même sans ça, on a éprouvé d’entrée un sentiment étrange de malaise, autant dans les jardins que dans le majestueux hall, où crépitait le feu dans les cheminées.

 

DSC04506

 

 

 

Et Mme Wilson fit tout exploser

Ouvert en 1909, le Stanley, d’architecture géorgienne coloniale, inscrit au registre national des monuments historiques, est réputé pour être l’un des hôtels les plus hantés d’Amérique. C’est lui qui a inspiré Shining à l’auteur Stephen King, après une nuit dedans, presque seul. Il n’a pas dormi n’importe où. Il a dormi dans la chambre 217.

 

DSC04521

 

7877091438_a04c5dc5cc_z

 

C’est là que la chef des femmes de ménage, Elizabeth Wilson, le soir du 25 juin 1911, a été grièvement blessée. En plein orage, alors qu’elle allumait les lampes à acétylène, une violente explosion l’a projetée à l’étage inférieur. Elle a été grièvement brûlée et a eu les chevilles brisées. Mais elle a survécu. Depuis les années 50, son fantôme hanterait toujours la célèbre chambre 217. Les hôtes bénéficieraient régulièrement de services « non-inclus » dans leur package. Des objets déplacés et des bagages déballés… Il semblerait que Jim Carrey n’ait pas particulièrement apprécié. Il a décampé à peine deux heures après y être arrivé alors qu’il devait y dormir pendant le tournage de Dumb & Dumber.

 

 

Elizabeth ne serait d’ailleurs pas le seul esprit des lieux. Les propriétaires, les Stanley, marcheraient régulièrement dans le lobby ou joueraient du piano dans la music room. Le quatrième étage serait celui des enfants, qui galopent dans le couloir. Flippant.

 

The-Shining-1

 

L’hôtel surfe gentiment sur cette facette paranormale, avec quelques articles rappelant Shining au gift shop et des visites guidées de la 217 (le film tourne en boucle sur l’un des canaux). Mais lorsque vient Halloween, le Stanley met le paquet avec « Three Ways to Scream » (Trois façons de crier). Son traditionnel Shining Ball (le bal), un Murder Mystery Diner (pour les plus de 21 ans) et une Halloween Masquerade Party. Comptez de 110 à 175 dollars par personne pour un de ces évènements. La plupart sont complets depuis l’été. Les plus courageux peuvent y dormir toute l’année (de 150 à 600 euros), y compris dans la 217. Pour réserver, c’est par ici.

 

 

 

 

Alors, où est l’hôtel de Shining ?

 

Si le Stanley a inspiré Stephen King (qui y a tourné sa propre adaptation en téléfilm), le mythique Overlook du film n’existe pas…. vraiment.

C’est un savant mélange entre le Timberline Lodge du Mont Hood (Oregon, photos 1 et 2), que l’on voit à la fin de la scène d’ouverture, pour les extérieurs, et d’une réplique en studio, au nord de Londres, de l’hôtel Ahwahnee, dans le Yosemite NP (Californie, photo 3), pour l’intérieur.

 

Capture d’écran 2014-10-30 à 11.37.21

 

Mt._Hood_and_Timberline_Lodge,_1943

 

Ahwahnee_Hotel_exterior_2

 

Dans la scène d’ouverture également, c’est le Glacier NP et le Saint-Mary Lake (Montana), qui ont été mis à l’honneur, ainsi que des paysages du Colorado.

 

 IMG_0867

 

IMG_0681

 

IMG_0718

 

 

Le business de la peur et des maisons hantées aux USA

Les Américains adorent se faire peur et le business autour de ça est colossal. Le moindre petit fantôme ou cimetière indien est exploité commercialement. Il existe des dizaines de livres, de classements, des tours insolites (par exemple en corbillard)…

Voici quelques-uns des endroits hantés les plus célèbres aux USA : le champ de bataille de Gettysburg (Pennsylvanie), la maison d’Amityville à New York, la Maison-Blanche à Washington, le pénitencier d’Eastern State à Philadelphie, la maison Winchester à San José, la maison Allen à Monticello (Arkansas), la maison Whaley à San Diego, la maison Moore à Villiska (Iowa), l’ancien asile psychiatrique The Ridges (Ohio), le cimetière de Stull (Kansas), la Riddle House à West Palm Beach (Floride), Helltown (Ohio), le Byberry hospice (Pennsylvanie), une route meurtrière (« Shades of Death Road ») à Allamuchy (New Jersey)…

Nous-mêmes, sans en être friands (mais plutôt curieux), on en a croisés quelques-uns :

 

The Inn at The Castle Rock à Bisbee (Arizona)

IMG_5016

 

DSC08633

 

On a découvert le livre d’or des fantômes au petit déjeuner. Heureusement, sinon, on n’aurait rien dormi. Vous pouvez lire la chronique ici.

 

 

The Myrtles à Saint-Francisville (Louisiane)

IMG_0968

 

IMG_0989

 

Site magnifique mais dont on ressent le lourd passé (quand on y est allé, un chat s’est tapé un écureuil devant nous, flippant dans un autre genre). Ici, Chloé, jeune esclave de la plantation amputée d’une oreille par son patron pour avoir écouté aux portes, se serait vengée en empoisonnant ses deux filles. Bienvenue aux Myrtles, la plantation hantée.

 

 

Le Queen Mary à Long Beach (Californie)

IMG_8100

 

IMG_8165

 

Un marin décédé en salle des machines, une dame en blanc, une poignée d’enfants morts noyés dans la piscine du bateau. Nous, on a rien senti. Mais on a bien mangé.

On pourrait aussi parler de l’ambiance particulière à la Nouvelle-Orléans (Louisiane) ou à Savannah (Géorgie) mais on en garde un peu sous le coude.

 Et au fait, bon Halloween. Et n’oubliez pas, Redruuuuuuuuuuuum….

 

 

Le coin pratique

> L’adresse : Hotel Stanley, 333 E Wonderview Av., Estes Park, Colorado. 

> Distances 

Boulder – Hotel Stanley : 61 km (55 minutes)
Denver – Hotel Stanley : 114 km (1h30)

 

 

> Le site internet

 

Pour aller plus loin

Nos autres chroniques sur le Colorado

 

 IMG_4441 copie bannière

Comments

  1. Bravo pour cet article très intéressant, et pour ces photos magnifiques. Ca donne envie de voyager…

  2. Creepy !

  3. Sérieusement? Vous êtes vraiment allés dans la maison de Shining? J’ai regardé ce film il y a quelques années en me cachant la tête sous ma couette tellement j’avais peur… Rien que voir vos photos me rappellent ce moment (qui me fait sourire aujourd’hui). Je savais pas qu’on pouvait la visiter. Vous êtes bien courageux…

    • alafindelaroute

      Hi,
      Oh oui, on peut la visiter. On peut même y dormir. Je passe mon tour…

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial