Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 25 juillet 2017

Scroll to top

Top

2 Comments

On a vécu un « Happy Fourth » en Oregon

On a vécu un « Happy Fourth » en Oregon
falbalala

Pour la deuxième fois, on a eu la chance de se trouver aux Etats-Unis pour le 4 Juillet, la fête de l’indépendance, la fête nationale. Independance Day ou Fourth of July commémore la déclaration d’indépendance du 4 juillet 1776 vis-à-vis du Royaume-Uni. La première fois, c’était à Seattle, il y a deux ans. On avait fait beaucoup de route mais on avait assisté, le soir, à un incroyable feu d’artifice.

IMG_5810

 

Cette année, on l’a vécu d’une toute autre façon, davantage de l’intérieur. A l’origine, on n’avait qu’un objectif : être à Portland à l’heure du feu d’artifice, au Tom McCall waterfront park, au bord de la Willamette river. Mais en se levant dans la petite ville côtière de Cannon Beach, le matin, on n’a pas résisté à l’envie d’y rester pour assister à la traditionnelle parade locale. Dès la veille, les propriétaires de l’hôtel où l’on dormait se faisaient une joie de la fête. Dès la première heure, on a vu fleurir les drapeaux américains aux fenêtres, sur les voitures, voire les chapeaux. Chacun a installé sa chaise le long de la rue pour ne pas manquer une miette du spectacle.

Et le show a commencé. Un cortège ininterrompu de chars auquel tout le monde pouvait prendre part. Les sportifs, les miss, les handicapés, les vétérans, la police, les associations de tous bords, les femmes en lutte pour leurs droits… Des participants tous bleu-blanc-rouge (à l’instar du public) qui ont jeté des bonbons aux enfants en délire, fait des coucous, des sourires. Le public a applaudi, caressé les nombreux chiens du cortège et crié « Happy fourth ». Une joie communicative et un sentiment de partage et de cohésion qui nous a beaucoup touchés. Vous qui en France allez fêter notre 14 Juillet, imaginez-vous cela un instant ? En voici quelques images:
IMG_5836

 

 

Que font les Américains après ça ? Selon nos sources sur place, « Ceux de l’Oregon en tout cas vont faire un barbecue chez eux, boire de la bière et s’occuper de leurs chiens, vu qu’ils en ont 30% de plus qu’ailleurs dans tout le pays ! ». On a fait un peu pareil : un petit tour à Haystack Rock avant de revenir s’attabler dans le coquet resto-café de notre hôtel (Cannon Beach Hotel), avaler un sandwich arrosé de bière, au soleil.

Ce 4 Juillet n’aurait pas eu la même saveur sans Pierre Toutain-Dorbec,  ex grand reporter, artiste et touche à tout made in Normandie, et le compagnon de Claudia, qui gère ces établissements (qu’on vous recommande au passage). Il nous a accompagné une bonne partie de la journée, nous a fait rencontré des gens, expliqué les coulisses et fait goûter un petit rosé de « La vieille ferme ». Il nous a surtout offert un beau souvenir, cette photo en noir et blanc de notre premier « vrai » 4 Juillet. La grande classe, quand on sait que ses images ont été publiées dans Time, Newsweek, Paris Match ou ont accompagné les pensées (écrites) du Dalaï Lama. Encore merci Pierre, « Happy Fourth » !

A la fin de la route team 1

(c) Pierre Toutain-Dorbec

 

 

On y serait bien resté une semaine. Mais il nous fallait bien reprendre la route pour Portland. On a bien été à l’heure pour le feu d’artifice, au milieu des habitants. Mais, au-delà du fait que celui-ci n’ait pas été exceptionnel (il a été tiré de loin loin loin, même pas sur l’eau après avoir failli être annulé complètement à cause du passage de l’ouragan Arthur), la fête du soir n’avait pas la même authenticité que celle de notre petite parade de Cannon Beach.

 

 

IMG_4441 copie bannière

Comments

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial