Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 23 mai 2017

Scroll to top

Top

5 Comments

On a joué aux chercheurs de diamants en Arkansas

On a joué aux chercheurs de diamants en Arkansas
falbalala

C’est une expérience unique au monde qu’on avait hâte de vous faire partager : on a joué aux chercheurs de diamants, lors de notre roadtrip sur les routes du sud des Etats-Unis. A Murfreesboro, Arkansas, se trouve la seule mine de diamants à ciel ouvert du monde accessible au public : le Crater of Diamonds State Park. Et, symbole ultime du rêve américain, si tu trouves une pépite à carats, elle est pour toi. Plusieurs Américains en dénichent chaque année. La dernière en date est un diamant blanc de 6.19 carats, que l’heureux prospecteur, un gars du coin qui retourne le site depuis 2007, a baptisé « Limitless diamond ». On ne pouvait décemment pas rater ça !

 

IMG_7718_Snapseed copie

 

Alors qu’on remontait vers le Nord-Est et Memphis, on a débarqué à Crater of Diamonds en plein orage. Il y avait même de la brume sur la route. Un temps iréel, hyper chaud et encore plus humide. A l’entrée, en pleine forêt, des stands et des stands de vendeurs de cailloux. Une fois arrivés sur le site, surprise : d’un côté il y a des mecs suréquipés, pas là du tout pour rigoler, et de l’autre un… parc aquatique !

 

IMG_7617

 

IMG_7644

 

On fait d’abord le tour du visitor center pour se familiariser avec les lieux. On s’acquitte de notre « permis de prospection » (7 dollars par tête) et on s’achète un kit de petits chercheurs de diamants novices. Il est composé d’une petite pelle, d’un sachet en toile de jute et d’une loupe en plastique. On est en tatanes. Les autres ont des seaux, des tamis, des bottes et limite des pendules ! Et surtout eux, ils y passent des journées entières. Mais on s’en fiche, et on se prend même à y croire : et si on trouvait, en dix minutes, le plus gros diamant du monde ? Qu’est-ce qu’on ferait avec mon chéri ? On le vendrait, on serait riche ma chérie, et commencerait par exploser le budget des vacances… En plus, JP avait un t-shirt Monopoly « Make it rain » avec des billets partout donc bon. On était bien partis.

 

 

On galère quand même un peu à tout comprendre, en arrivant au stand de location de matériel. Le mec est désabusé… ou nous a vus arriver. Nous voilà enfin sur le terrain. En fait, ça va être plus compliqué. On est des dizaines à chercher dans les semis (le terrain est régulièrement retourné), on s’enfonce dans la terre boueuse et on avance à deux à l’heure : embourbées, nos sandales pèsent dix kilos à chaque pied. Il fait chaud comme dans un hammam. Et par où commencer ? Finalement, on restera une heure. A la sortie, on lave nos chaussures au karcher, dans un espace dédié, au milieu des familles.

 

IMG_7735

 

 

IMG_7705

 

Cap sur le stand d’identification, pour savoir ce qu’on ramène. Au-delà des diamants, le site regorge de pierres précieuses et semi-précieuses, de quartz, d’améthystes, d’agates… Le verdict tombe, il est sans appel : la pierre qu’on a trouvée n’est qu’une calcite, la plus courante. Snif. On la garde quand même en souvenir. Notre quête s’arrête ici, il faut repartir, ce soir on dort chez Elvis à Memphis. Mais avec la prise de la journée, ce sera un vilain Burger King dans la chambre.

 

Le cratère aux diamants, le cône d’un ancien volcan

Crater of Diamonds se trouve sur le cône érodé d’un ancien volcan, sur un important gisement diamantifère. 75 000 diamants ont été trouvés ici depuis 1906 et la première découverte du fermier fermier auquel le terrain appartenait, John Huddleston. 30 000 l’ont été par des visiteurs depuis que le site est devenu state park, en 1972. 100 000 visiteurs tentent leur chance chaque année. Certaines découvertes sont célèbres, comme l’ « Oncle Sam » de plus de 40 carats, plus gros jamais découvert aux Etats-Unis, ou le « Kahn Canary » (4.25 carats), découvert en 1977, symbole non-officiel de l’Arkansas. Car ce diamant rare, jaune et irrégulier et qui colle à l’image de « Natural state » de l’Arkansas, a été porté en bague par Hillary Clinton, lors de l’investiture de son mari Bill en tant que gouverneur de l’Etat puis comme président des Etats-Unis.

 

 

 

Le coin pratique

> L’adresse : Crater of diamonds state park, 209 state park road, Murfreesboro (Arkansas). Coordonnées GPS: 34°1.9′ 58.6 » N/ 93° 40′ 4.5 » W.

 

 

> Distances

Dallas – Crater of Diamonds : 3h50 (385 km)
Memphis – Crater of Diamonds : 3h55 (391 km)
Little Rock – Crater of Diamonds : 1h55 (176 km)

> Tarifs : 7 dollars/personne (adulte), 4 dollars (enfant). Camping et parc aquatique sur place

> Le site : http://www.craterofdiamondsstatepark.com/

 

Pour aller plus loin

Nos autres chroniques sur les parcs (national park, state park, national monument)

 

Photos : toutes A La Fin De La Route sauf le Kahn Canary par http://famousdiamonds.tripod.com/

 

IMG_4441 copie bannière

Comments

  1. Au tour de L Or maintenant !! Je suis partant !

  2. Excellente expérience ! Je ne savais pas qu’il y avait du diamant aux Etats-Unis. Dommage que vous n’ayez pas mis la main sur un gros diam’s 😉 Ca aurait pu lancer LA Ruée du 21ème siècle.

    • alafindelaroute

      Pourtant, on était parti confiants avec notre petit pelle

  3. Sympa comme activité, quoique ça prend du temps et au final on trouve rien!
    A quelqueq milliers de kilomètres de là, je pouvais visiter la réserve de diamants du Kremlin à Moscou! lol

  4. Hello !
    Excellent ! Je ne savais pas qu’il y avait se genre d’activités ici. Vous avez du vous eclater. Par contre ça devait etre un peu galere en sandalles.
    Je garde l’adresse. A TESTER en famile !
    See you
    Mike

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial