Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 15 août 2017

Scroll to top

Top

13 Comments

White Sands : missiles, luge et sable blanc

White Sands : missiles, luge et sable blanc
alafindelaroute

White Sands, c’est un lieu comme vous en verrez peu. Un tache blanche en plein du coeur du Nouveau-Mexique, à quelques kilomètres d’Alamogordo. Le White Sands National Monument abrite un désert blanc. Pour moi l’un des plus beaux parcs des Etats-Unis. Ici, pas de rivière, de canyon, de geyser, pas ou peu d’animaux, juste un désert d’une blancheur presque parfaite. Comme le Salar d’Uyuni, la grandeur en moins, les dunes en plus.

 

IMG_9248_Snapseed copie

 

Mais ici, ce n’est pas du sel. (Attention, explication géologique probablement chiante). Mais du gypse déposé au fond de la lagune qu’il y avait ici il y a 250 millions d’années. La bassin de Tularosa, désormais encerclé par les montagnes San Andres (jusqu’à 2700m) et Sacramento (3600m), est un piège pour le gypse, qu’il est très rare de retrouver sous forme de sable. Sauf que Tularosa est un bassin sans débouché vers la mer ou l’océan (dit endoréique). Du coup, l’eau ruisselle, s’évapore et laisse le gypse à la surface. (fin de l’explication ch…). Et voilà ce qui donne le plus grand désert de gypse au monde (715 km2 à 1200m d’altitude), classé National Monument en 1933 par le président Herbert Hoover. 

 

aerial_view_sunset_web

White Sands vu du ciel – Crédit : NPS

 

White Sands, c’est de la bombe… atomique

Le secteur où se trouve le parc est pour le moins spécial. Et on ne parle pas des border patrol qui peuplent ces routes à proximité de la frontière mexicaine. Non. A Alamogordo se trouve une immense base militaire (Hollowman Air Force Base) et on a testé la première bombe atomique (projet Trinity) le 16 juillet 1945 à deux heures de voiture au nord. Il y a maintenant un obélisque pour marquer le Trinity Site.

Celui-ci se trouve dans une partie de ce qu’on appelle le White Sands Missile Range. Le centre névralgique de ce site d’expérimentation de missiles est juste avant le parc lorsqu’on arrive du sud, un hameau de technologie militaire perdu dans des plaines peuplées (ils y ont pris leurs aises) par des oryx africains.  On bifurque et on avance, pas trop rassurés, sur cette ligne droite vers le Missile Range, avant de se raviser, en apercevant le check point et après des panneaux menaçants (no photos, etc…). Ben oui, pourquoi pourrir son après-midi avec le désossage en règle de la voiture de deux petits frenchies en goguette ?

 

IMG_9109 IMG_9110 DSC09048

 

Et ce secteur ultra-militarisé se ressent aussi à l’entrée du parc. Sur le visitor center, un panneau qui indique les heures d’essais de missiles. Heures pendant lesquelles le parc est fermé. On passe entre les gouttes… de peu. Des essais ont été conduits la veille.

 

DSC09073

 

Un peu de wax ? 

Bref, place à White Sands, qui n’est pas un parc immense. Notre passage au visitor center, joli bâtiment en adobe, avait un double objectif. Voir les randos possibles, bien sûr, mais aussi, louer…. une LUGE. Oui, car ici, on ne contemple pas les dunes, on les ride. Une luge violette, un peu de wax et c’est parti pour un tour dans le NM. Pour acheter les sand disks (luge), 15 dollars pour une neuve, 10 dollars pour une usagée. Une fois que vous avez terminé, le gift shop vous rachète la neuve 5 $ (gardez le ticket) et l’usagée 3 $. Malin (de leur part), non ?

 

Capture d’écran 2014-05-29 à 12.17.56

 

 

La structure du parc est simple : une scenic road de huit miles qui s’enfonce dans les dunes. On en vient à confondre, roule-t-on sur du sable ou de la neige ? Côté faune, c’est un désert et les espèces sortent donc plutôt en soirée ou pendant la nuit. Jackrabbits, lapins, daims, roadrunners, rattlesnakes, tarentules et renards sont des locataires habituels tandis que les oryx, dont nous parlions plus haut, sont persona non grata dans l’enceinte du parc, en raison des dégâts qu’ils infligent à la rare végétation qui survit ici.

 

IMG_9382

IMG_9377 IMG_9373 DSC09112_Snapseed IMG_9251_Snapseed

 

Il y a plusieurs sentiers de randonnées (on a fait Dune Life Nature Trail où vous pouvez suivre les traces de Katy the fox, il y a aussi Playa Trail, Alkali Flat Trail, Backcountry Camping Trail et Interdune Boardwalk) mais la règle est quand même différente des autres parcs. En somme : vous grimpez la dune et vous allez où vous voulez. Ce qui est sympa pour les photos et pour s’éloigner un peu lorsqu’il y a du monde. White Sands est d’ailleurs un lieu fétiche pour les vidéastes. De nombreux clips (Pink Floyd, Boyz II Men, Puff Daddy) ou films (Book of Eli, Transformers, les Chèvres du Pentagone, Meurtres en direct, Young Guns 2, les Mines du Roi Salomon…) ont été tournés ici. De même, le parc assure que 90% des voitures fabriquées aux USA ont été photographiés ou filmés à White Sands.

 

DSC09148

 

 

L’endroit est sublime et respire la sérénité. Bien loin de l’agitation militaire et des armes de destruction massive. On grimpe les dunes, on sort la luge et on se fait quelques jolis souvenirs, comme des gamins.

 

DSC09133

 

 

Après quelques heures passées à White Sands, nous avions juste un regret : ne pas pu avoir faire ni le lever, ni le coucher de soleil. Ce sera pour une prochaine fois.

 

DSC09130

IMG_1581

 

Le coin pratique

> L’adresse : White Sands National Monument, 19955 Highway 70, Alamogordo, NM. Coordonnées GPS : 32º 46′ 45″ North, 106º 10′ 19″ West

 

> Les horaires : variables selon les saisons. Voir ici.

> Les tarifs : 3 $ par personne. Pass America The Beautiful accepté

> Distances : Alamogordo – White Sands Visitor Center : 20 minutes (27 km) Las Cruces – White Sands Visitor Center : 54 minutes (85 km) El Paso – White Sands Visitor Center : 1h30 (152 km)

> Le site internet : http://www.nps.gov/whsa/index.htm

> La carte (en pdf) : http://www.nps.gov/whsa/planyourvisit/upload/WHSAmap1.pdf

> Pour dormir : pas de campgrounds dans le parc mais un camping primitif existe (premier arrivé, premier servi, s’enregistrer au visitor center). Plus d’informations ici. Sinon, motels à Alamogordo et Las Cruces.

> A savoir : les rangers organisent tous les soirs un Sunset Stroll Nature Walk. Une marche commentée d’un mile au milieu des dunes au coucher du soleil. Se renseigner au visitor center pour avoir l’horaire du jour. 

 

Le plus

> Si jamais, en repartant de White Sands, vous allez en direction de Roswell, bifurquez à Tularosa et prenez la US 380. C’est la Billy The Kid highway. 

 

Pour aller plus loin

Nos autres chroniques sur le Nouveau-Mexique Nos autres chroniques sur les parcs américains

IMG_4441 copie bannière

Comments

  1. Wahou ça fait rêver dis donc une telle couleur. Pas bêtes ces commerçants, ils font de la location mais en vendant les luges! C’est vrai que ça fait très décor de publicité pour les voitures.

  2. Superbes photos !! J’en ai pris plein les yeux, ça a l’air magnifique. Dommage que ce soit si loin de notre point de chute aux US l’été prochain, sinon j’aurais pas hésité une seconde à y aller.

    • alafindelaroute

      Hello, ça te donnera une bonne raison d’y retourner ! C’est ce que je me dis à chaque fois que je vois un truc qu’on a raté 😉
      C’est quoi votre trip ?

  3. Super cette excursion.Je ne connaissais pas l’endroit et j’aurai parié pour un désert de sel comme on en voit beaucoup en Amérique du sud.

  4. Ah ben c’est bête, il se visite le centre militaire !
    On laisse la voiture à l’entrée, on passe le check-point et puis il y a un petit musée avec plein de trucs dedans et plein de modèles dehors. Anecdotique mais à visiter tout de même, sur la route du White Sands, qui, je pense comme vous, est mon parc préféré aux USA.

    • alafindelaroute

      Haha, on s’est mis la gigitte tout seul avec cette histoire de check point. Des flipettes. Merci de l’info William, je rajouterai ça dans le papier

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial