Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 18 juillet 2017

Scroll to top

Top

17 Comments

Joshua Tree : un crâne, des étoiles et une rencontre

Joshua Tree : un crâne, des étoiles et une rencontre
alafindelaroute

Il y a des endroits où tu sais. Quoi ? Tu sais qu’un jour tu y seras, qu’un jour tu découvriras. C’est un peu le cas de Joshua Tree NP pour nous. Ce parc du sud-est de la Californie s’est fait attendre. Il a su se faire désirer. En 2011, au cours de notre trip Southwest, c’était un rendez-vous manqué, par manque de temps. On s’est rendu compte l’été dernier qu’il s’agissait d’une bien grave erreur. Surtout, on a failli planter ce nouveau rencard, lors de notre roadtrip sur les routes du Sud, la faute à notre voiture maraboutée et au fameux bruit des glaçons. Mais bon, notre face à face était inévitable. 2011, 2013 ou 2042… son tour allait venir.

 

IMG_1402_Snapseed copie

 

Donc, je suis désolé de vous l’apprendre (ou pas), Joshua Tree n’est pas seulement un sale nanard avec Dolph Lundgren ou un album de U2, c’est un cactus ou plus exactement un yucca. L’arbre de Josué, qui fleurit (blanc) au printemps et peut vivre 200 ans, doit son nom à un groupe de Mormons qui traversait le désert des Mojaves au début du 19e siècle. Car ça leur faisait penser à Josué, bras tendus, montrant la tête promise. Il devait faire chaud ce jour là.

 

IMG_0673

 

Le Joshua Tree pousse seulement dans le sud-ouest des Etats-Unis, dans ce désert des Mojaves, l’un des deux écosystèmes du parc avec le désert du colorado (altitude plus basse). C’est donc ainsi qu’est né ce Joshua Tree National Park (tout jeune, créé en 1994). Avant cela, dans les années 70, c’était un lieu de retraite pour les hippies. Mais pas seulement, The Byrds, Crosby, Stills & Nash, Neil Young, the Eagles le considèrent comme un lieu sacré pour la musique.

Nous, nous ne venions pas vraiment d’un coin de hippies, mais de Palm Springs, à quelques kilomètres de là. Le temps de traverser les gigantesques champs d’éoliennes, de faire le plein d’eau et nous voilà à West Entrance

 

 

Capture d’écran 2014-04-23 à 22.41.48

 

Finalement, on l’a abordé en trois points, détaillés dessous, et le plaisir a été immense.

 

Barker Dam Trail

IMG_1193 copie

 

Après quelques kilomètres à profiter de la route bordée par ces fameux arbres de Josué, premier stop à Barker Dam Trail. 2,4 km de chemin au milieu des rochers des yuccas avant d’arrive à ce barrage construit par des cattlemen (gardien de troupeaux). Le ciel est d’un bleu… C’est toujours étonnant de tomber, en plein désert, sur une étendue (si petite soit-elle) d’eau. Sur le barrage, minus, pas vraiment spectaculaire et bricolé, est inscrit : « Big Horn Dam Built by Willis Keys, W.F. Keyes, Phyllis M. Keys, 1949-1950. »

 

 

C’est là aussi qu’on a fait une de nos plus belles rencontres animales. Mais le temps de faire le tour du barrage et de revenir que Delphine oeil de lynx aperçoit des bighorn sheeps sur la barre rocheuse en face. Un, deux, trois puis six ou sept. Ils s’installent tranquille, prennent la pose. Ce qui m’a toujours épaté, c’est que les gens qui randonnent dans ces parcs sont souvent distraits. Ils n’observent pas, regardent leurs pieds. Au moins deux groupes passent devant nous sans se soucier de ce qu’on regarde. Genre « et oui, j’ai fait Barker Dam Trail. C’était sympa, poussiéreux, un peu chaud ». Et c’était bien ? « ben ouais, j’ai vu le barrage. Je t’ai torché ça en 20 minutes ». Pour des rencontres comme ça, il faut toujours scruter, avancer en silence (sauf dans les coins à ours) et profiter.

 

 

Bon, on parlera même pas du relou avec son téléphone qui crachait du Lady Gaga ou du Kelly Clarkson. Puis de celui qui, après qu’on lui ai mâché le boulot, s’est approché trop près et les a fait fuir. Bref, on retient l’endroit, magnifique, et cette rencontre. Hormis les bighorn sheeps, voilà ce que vous pouvez croiser à Joshua : serpents, oiseaux, coyotes, kangaroo rats, roadrunners, tarentules et de jackrabbits.

 

IMG_1143

 

 

Keys View

IMG_1243_Snapseed copie

 

C’est LA vue de Joshua Tree. A 1580 m d’altitude, une mini-marche permet d’accéder à Keys View, perchée sur les Little San Bernardino Mountains. C’est une affaire de quelques minutes. Trouvez un banc, plantez-vous ici et feast your eyes comme on dit là-bas. Devant vous, la Coachella Valley

 

 

 

Skull Rock

IMG_1459_Snapseed2

 

C’est l’histoire d’un gros blaireau qui n’a pas eu le temps de bosser son parc avant d’y entrer, et qui comptait sur les rangers à l’entrée pour l’aider. Sauf que la guitoune était fermée. Je voulais voir Skull Rock, ce rocher qui, comme son nom l’indique, ressemble à un crâne (sous un certain angle hein). Après Keys View, notre temps était compté. Je remarque sur notre carte un Skull Rock Trail, qui part du campground. Go, go.

 

 

On profite du coucher de soleil depuis le camping avant d’entamer a marche. Avec un sens du devoir indéfectible (« Tous ces lecteurs qui vont m’executer si jamais je plante la photo du skull rock »), j’abandonne Delphine (même pas une balle pour les coyotes) et galope vers Skull Rock tel un mec qui aurait une condition physique. Et là, WTF. Le rocher, ok, il est super. Et puis tu te retournes et tu vois que la route passe juste en dessous. Tu te mords la lèvre, tu réprimes un glapissement, tu te tiens la tête. Le cri, de Munch. Puis tu te marres tout seul, avant de te rendre compte qu’il fait nuit et que tu vas devoir marcher sur la route pour revenir à la voiture.

 

 

Donc, retenez bien. Pour Skull Rock, à moins de le vouloir, pas besoin de marcher. Vous garez votre caisse pleine de poussière juste en face. Vous descendez, vous claquez les photos. C’est une histoire de 3 minutes.

 IMG_1472

 

Les autres trails possibles : Arch Rock (500m), Cap Rock (600m), Hidden Valley (1,6 km), Indian Cove (1 km), Cholla Catus Garden (400m), Boy Scout Hiking and Equestrian Trail (26 km aller), Contact Mine, Hi-View (2,1 km), Fortynine Palms Oasis (4,8 km aller), Cottonwood Spring (1,6 km aller), Lost Horse Mine (6,4 km aller), Lost Palms Oasis (11,6 km aller), Ryan Mountain (4,8 km aller), Warren Peak, Mastodon Peak (4,8 km aller), Skull Rock (2,7 km aller)

 

 

 

Et la voie lactée pour finir

Le désert est aussi beau pour ça, ses nuits. On l’avait aperçu à Anza-Borrego, il nous a encore donné une claque à Joshua Tree, connu pour son ciel noir. C’était la nuit des étoiles. On a pris le temps de s’arrêter un peu.

 

 

Le soir même, nous avons posé nos valises à Blythe, dans un bled sans charme, sans vertu (hormis celles de proposer des tonnes de motels) avant de rejoindre l’Arizona.

 

DSC08118

 

 

L’histoire en plus : Gram Parsons incinéré à Cap Rock

Chanteur-compositeur folk, Gram Parsons était tombé amoureux de l’endroit et avait l’habitude d’y passer ses week-end. A sa mort au Joshua Tree Inn et alors que son enterrement était prévu en Louisiane, ses amis, dont Phil Kaufman, volèrent le corps à l’aéroport de Los Angeles pour obéir aux dernières volontés de Parsons. Celui-ci voulait être incinéré à Joshua Tree et voir ses cendres dispersés autour de Cap Rock. Ses amis ont tenté de le brûler en déversant 5 gallons d’essence dans le cercueil ouvert. Une énorme boule de feu qui a attiré la police et les hommes ne purent finir leur oeuvre. Parsons fut finalement enterré en Louisiane, à Metairie. Non loin de Cap Rock, il y a un petit mémorial. Voici quelques photos et une vidéo.

 

 

Voilà, ça, c’est Joshua Tree et ça méritait bien une rencontre. En Californie, Yosemite et Death Valley jouissent d’une renommée plus grande (même si Joshua accueille plus de visiteurs que Death Valley) mais ce parc a bien sa place dans la cour des grands. A cocher les amis. 

 

 

Le coin pratique

> L’adresse : 74485, National Park Dr., Twentynine Palms

> Comment y aller : Joshua Tree se situe à l’Est de Palm Springs. Trois entrée principales. West et North se trouvent sur l’US 62 qui passe au nord du parc. South, ben, se trouve au sud sur l’interstate 10. 

> Distances
Palm Springs – Joshua Tree : 50 minutes 
San Diego – Joshua Tree : 2h30
Los Angeles – Joshua Tree : 2h15

> Tarifs : 15$ par voiture (valable 7 jours), Pass America The Beautiful accepté.

> Pour dormir : neuf campings, mais seulement trois avec de l’eau et des toilettes (15$ la nuit). Les autres sont primitifs (10$). Des motels à Joshua Tree (la ville), Twentynine Palms, Yucca Valley et Indio.

> La carte du parc

> Le site du Joshua Tree NP

> Le compte twitter : ici

 

Pour aller plus loin

Nos autres chroniques sur la Californie

Nos autres chroniques sur les parcs

IMG_4441 copie bannière

Comments

  1. j’y suis allée deux fois : à chaque fois nous avons logé à 29 palms (Sunnyvale Garden : des petits apparts très bien : ils sont habitué à accueillir du monde : il y a la base de Marins par là). Il y a pleins de balades à faire .. c’est un endroit emrveilleux .. le Dam nous y étions allés : il y avait ausssi la très belle balade de Hidden vallée .. et au sud Cottonwood..

    • alafindelaroute

      Merci pour les conseils Isa

  2. Oh que c’est chouette ! Extra, vos photos. La lumière est superbe notamment à Barker Dam Trail :). On a zappé cette étape car on avait peu de temps (3 semaines seulement pour faire LA, Vegas et plusieurs parcs de l’Ouest). On reviendra, j’espère!!

    • alafindelaroute

      Lors de notre premier voyage dans l’ouest, qui devait ressembler un peu au votre, Joshua Tree ne s’insérait pas forcément bien dans le parcours. C’est pourquoi on a du s’y reprendre. Tu sais ce qu’il te reste à faire 😉

  3. Super article sur ce lieu que je ne connaissais pas. Pour les bighorn sheeps, ce sont des bouquetins?

    • alafindelaroute

      Ah oui, zut, j’ai oublié de le dire, le bighorn sheep, c’est un mouflon 😉

  4. Wahou quel article, les photos sont très belles. Tu as préféré quelle partie du parc ?

    • alafindelaroute

      Hello, la meilleure ? Le nord ouest du parc, entre Barker Dam/Hidden Valley et Jumbo rocks/Skull rock

  5. Bonjour,
    Un décor sorti droit du Far West! C’est vrai qu’il y a des endroits qui nous attirent plus que tout et même si on a le temps d’y aller, les imprévus font que l’on y arrive pas et il faut se forcer.

  6. J’y suis passée très, très rapidement. Le manque de temps…. A voir tes photos, je suis verte de ne pas y être restée.

  7. Nous y sommes allés l’année dernière, mais on y retourne dans 1 mois pour y camper : HATE !!!

  8. Dire que quand on était à San Diego, aucun de nos amis n’était motivé pour aller là-bas, et l’inertie du groupe a fait que Joshua Tree Park, ce sera pour une autre fois. Votre post fait rêver !

    • alafindelaroute

      Merci Mathilde. Je craignais vraiment que ce pac soir surbondé mais finalement, c’était plutôt correct. A faire vraiment.

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial