Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 19 septembre 2017

Scroll to top

Top

2 Comments

Morfale, j’ai mangé un green chile burger chez Sparky’s

Morfale, j’ai mangé un green chile burger chez Sparky’s
alafindelaroute

Aux Etats-Unis, il n’y a pas une seule capitale, Washington, mais des milliers. En fait, même au fin fond du Montana, de l’Arizona ou du Texas, il y a des capitales… ou des villes avec un « world biggest/only/famous/smallest (rayez la mention inutile) quelque chose ». Il y a des capitales de la pastèque, de la citrouille, des ovnis, des crevettes ou de je ne sais quoi d’autre encore. Certainement qu’il en existe pour les cintres fabriqués à la main et pour les légumes avec la tête d’Elvis Presley.

IMG_8905

En cette matinée d’août 2013, la route nous a amenés à en croiser une autre, au Nouveau-Mexique. On partait de la capitale des sources chaudes (Truth or Consequences) pour rejoindre celle des petits hommes verts (Roswell) quand on s’est décidé à faire un crochet par Hatch. Et surprise, Hatch est aussi une capitale, celle du chili, vert ou rouge, choisissez votre camp. Ce piment dont raffole les Américains. Dès les premiers mètres en ville, on annonce la couleur. 

 

Mais notre visite ne s’est pas limitée à cela. Dès les premiers mètres, nous avons remarqué un estancot coloré, d’immenses figurines, une file de gens à faire pâlir les guichetiers de la poste. Ici, ça sentait bon. Ici, c’est Sparky’s. Le temple du green chile burger. Une institution, une capitale du coin, là où se niche, selon le matraquage pub, le World famous green chile burger, sur la foi d’un concours remporté il y a peu. Ca sonne comme une invitation. Non, en fait ça sonne comme une obligation.

Sparky’s est né en 2008, mélange des passions de Josie et Teako Nunn. Elle est fan de design et de café maison, lui rêve juste de griller des burgers au feu de bois. 

Il n’y a rien à Hatch hormis Sparky’s. On dirait que le restaurant représente à lui seul le centre ville. On se gare en face pour mieux apprécier la déco. Puis c’est parti. Sparky’s, c’est un comptoir (avec une jolie pancarte « on n’accepte pas les chèques, même si vous êtes une licorne »), deux salles bondées et un menu restreint. On prend un chicken burger au chili vert et le world famous (6,49 $). Notre petit numéro en main, on s’installe dans la salle qui n’est pas pleine, sortie tout droit d’O’Brother, en attendant notre pitance. L’endroit est magique, comme figé dans le temps. On attend un petit peu, en s’avalant quelques piments. Puis les burgers arrivent dans leur petit carton avec des wedges en accompagnement. 

 

Une tuerie. La viande a un bon goût de grill et le piment est relevé, juste ce qu’il faut (mais pour les tarés de la langue en feu, il y a toujours moyen de mettre un peu de chili sauce). Peut-être un peu gras pour la température extérieure. Mais quand même, on s’en mettrait bien un deuxième, et un troisième sous le bras avant de rejoindre le parc de White Sands, à quelques kilomètres. 

 

Verdict

4 à 5 morfales. 

page-de-fond-rouge.1-2

Pour l’endroit, le burger. Le meilleur au monde, je sais pas, mais le meilleur de notre trip 2013, sûrement. 

Le coin pratique

> Comment aller à Hatch ? Hatch se situe au sud du Nouveau-Mexique, à quelques kilomètres au nord de Las Cruces. Sur l’interstate 25, sortir à Hatch, traverser le Rio Grande et empruntez la 26. Vous y serez.

> Sparky’s : 115 Franklin St., Hatch. Le site de Sparky’s

Pour aller plus loin

Les autres chroniques « Morfale, j’ai mangé pour vous »

Les autres chroniques sur le Nouveau-Mexique

IMG_4441 copie bannière

Comments

  1. Excellente adresse on dirait 🙂
    Je n’avais pas vu votre morfalomètre. Très beau.

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial