Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 23 mai 2017

Scroll to top

Top

3 Comments

Chiricahua National Monument, là où les pierres se tiennent debout

Chiricahua National Monument, là où les pierres se tiennent debout
alafindelaroute

C’est un endroit comme on les aime. Un peu à l’écart des sentiers battus et rebattus. Un endroit qui se mérite également. Le Chiricahua National Monument ne figure pas vraiment en haut des lieux à visiter en Arizona, très (et c’est normal) « Grand Canyon-centré ». Maintenant, après avoir découvert cette pépite l’été dernier, il figure tout en haut de notre liste et on ne peut que vous conseiller de mettre le clignotant pour aller voir cette merveille très discrète.

IMG_6111 2_Snapseed copie

Surtout que la route qui y mène ne sera pas une corvée. On est tout au sud de l’Arizona mais c’est bien le vert qui prédomine une fois que l’on a pris nos distances avec Tombstone. Des plaines immenses, quelques fermes, des lignes droites… Nous nous arrêtons pour prendre en photos une rangée de boîtes aux lettres, nous tombons sur une bibliothèque commune. Chacun peut y déposer un livre pour que d’autres puissent en profiter. 

 

 

Puis c’est l’arrivée dans le parc. Aller au Chiricahua, c’est one way. Aucune route ne traverse de part en part les imposantes montagnes qui se dressent face à nous. Inscrit sur la liste de l’Union international pour la conservation de la nature (UICN), Chiricahua offre un paysage étonnant, vestige d’une énorme éruption volcanique (Turkey Creek Caldera) vieille de 27 millions d’année. Cette éruption a déposé des cendres et de la pierre ponce sur une hauteur de 640m. Le temps et l’érosion ont ensuite dessiné des formes incroyables. 

Comme un Bryce Canyon aux couleurs moins chaudes, dans un environnement encore plus inhospitalier. Sauf qu’à Chiricahua, moins spectaculaire que Bryce, vous éviterez surtout les nuées de touristes. En plein mois d’août, nous étions absolument seuls ou presque (trois voitures croisées) dans les 50 km2 du parc. Imaginez le terrain de jeu. Qui est d’ailleurs aussi celui des mule deers, ours et coatis.

Capture d’écran 2014-03-27 à 17.41.23

Après notre traditionnel passage au Visitor Center (après le cimetière Erickson, du nom des pionniers suédois venus ici), le plan est simple. Emprunter le Bonita Canyon Drive (8 miles) et s’offrir deux randonnées (il y a 17 miles de chemins). Il faut faire vite. L’été, dans le Sud, les orages débarquent souvent en milieu d’après-midi. Au fond du canyon, on est surplombés par les premiers mastodontes rocheux. Il y a « Sea Captain », « China Boy ». Mais ce n’est pas là le plus beau. 

On va au bout du Bonita Canyon Drive, à Massaï Point, pour une première marche qui vous donnera un aperçu bluffant du site. A voir depuis le petit promontoire : des milliers de pierres qui se tiennent debout, des formes étonnantes et à l’arrière plan, les plaines d’Arizona. Malheureusement, le ciel est déjà voilé et la lumière pas au top.

La deuxième marche nous amène à Echo Canyon. Ou laisse la voiture là pour une marche d’1h30, slalomant entre les pierres, jusqu’à « The Grottos« . Là, elles se resserrent tellement que l’on a l’impression d’être sous terre. On s’arrête plusieurs fois pour contempler une dernière fois les formations rocheuses, au pied de Sugarloaf Mountain (2200m), qui domine le site. On n’aura pas le temps de se pencher sur son ascension. Au loin, les premiers éclairs claquent. Retour à la voiture. Simplement heureux d’avoir parcouru Chiricahua. 

 

 

Pour ne rien gâcher, la sortie se fait avec un magnifique coucher de soleil. Avant le déluge.

 

IMG_6439 IMG_6653

 

 

Le coin pratique

> Comment aller à Chiricahua NM : comme je l’ai dit plus haut, une seule entrée. Sur l’Interstate 10, sortir à Wilcox puis prendre la 186. Puis vous aurez à tourner à gauche sur la 181 pour entrer dans le parc. 

> Distances
Chiricahua – Wilcox : 50 minutes
Chiricahua – Tucson : 2h05
Chiricahua – Tombstone : 1h30

> Chiricahua NM, 12856 E. Rhyolite Creek Road, Wilcox, Arizona. Tarifs : 5 dollars par personne. Pass America The Beautiful accepté. Pour dormir à l’intérieur du parc : camping (12$), pas de cabins, pas de lodge. Ville la plus proche : Wilcox. 

> Le site internet : http://www.nps.gov/chir/index.htm

> La carte (version PDF) : http://hfc.nps.gov/carto/PDF/CHIRmap1.pdf

 

Pour aller plus loin

A lire, nos autres chroniques sur l’Arizona (Grand Canyon, Bisbee, Tucson, Apache Trail…)

A lire aussi, si vous aimez la nature et les grands espaces, nos chroniques sur les parcs

 

IMG_4441 copie bannière

Comments

  1. ça a l’air sympa, et en effet je ne connaissais pas malgré 10 mois passés en Arizona ! Je mets directement au programme de l’année 2015, à combiner avec Bisbee et pourquoi pas la deuxième moitié du Saguaro national park. Bravo pour ce blog plein d’avis et de bons conseils.

    • alafindelaroute

      Merci Mathieu ! Le Sud de l’Arizona, on a vraiment adoré : Bisbee, Chiricahua, Mission San Xavier, Saguaro, Apache Trail…. Via votre blog, j’ai vu que vous étiez à Tempe. Ca doit être pas mal pour rayonner. Bon trip alors !

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial