Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 12 septembre 2017

Scroll to top

Top

12 Comments

Anza-Borrego State Park : le désert star où les étoiles brillent plus fort

Anza-Borrego State Park : le désert star où les étoiles brillent plus fort
falbalala

On s’en est rendus compte tous seuls, comme des grands, en faisant la planche une nuit étoilée de juillet 2013, dans la piscine du Borrego Springs resort and spa (trop dure la life). Ici, en plein désert (au sens propre comme au figuré, vu que l’été c’est la dead saison ici, c’est d’ailleurs pour ça qu’on n’a payé que 35 dollars la nuit dans ce giga complexe de luxe avec spa, tennis & co), à Borrego Springs (Californie), les étoiles brillent plus qu’ailleurs. En tout cas, on les voit plus que nulle part ailleurs. C’est attesté très officiellement par la « Dark Sky Community« .

IMG_8822_Snapseed copie

Il faut dire que les habitants (« very proud to live here« ) sont fiers de vivre « isolés du monde » en toute tranquillité, sans chaîne. Beaucoup d’artistes font partie de la communauté (on en a présenté un pas comme les autres, créateur des sculptures des Galleta meadows). Sur la table de nuit, dans le guide touristique, ces habitants ont d’ailleurs signé une authentique profession de foi et ont abandonné tout éclairage. Il est a minima partout, pour préserver la pureté du ciel. Il n’y a même pas de feux tricolores… Le ciel étoilé est magnifique, à perte de vue et à 360°, comme si on avait pris place dans une sphère. On a eu la chance de vivre la nuit des étoiles dans le secteur (au Joshua Tree NP). Magique. J’ai essayé d’immortaliser ça (comme j’ai pu, hein, j’ai tout tenté !). Ce ne sont pas les clichés de l’année, mais ça donne une bonne idée du rendu, assez réussi.

Dans le coin, tout le monde surfe dessus : il y a la « Star Fest » à Julian, des packs touristiques pour la nuit des étoiles. Plus loin dans notre trip 2013, on attendait avec impatience de voir Marfa (Texas), qui revendique aussi le titre de meilleur endroit du monde pour avoir la tête dans les étoiles. Ca a été l’occasion d’apprendre que ces dernières ne sont pas toutes de la même couleur (si si). Et ça se voit soi-disant à l’oeil nu. A Marfa, on a d’ailleurs raté un truc incroyable : les « Marfa Mystery Lights » (voir la vidéo). Un oubli fâcheux. 

Mais revenons à Borrego Springs. Dans les années 1950, la ville était considérée comme le « petit Palm Springs ». Soyons clairs, pour le moment, elle est à des années lumières de l’effervescence de son aînée. Et c’est pas plus mal. Quelques rues, une petite église, une ou deux stations, quelques bars, des parcours de golf, une poignée de commerces, des villas qui côtoient des maisons décrépites et des cactus partout (dont les beaux ocotillos). Le calme plat aussi. Sur place, en dehors des Galleta Meadows, l’attraction principale est l’Anza-Borrego State Park, qui cerne littéralement Borrego (du nom espagnol du bighorn sheep). 

Après avoir digéré notre nuit étoilée, il était temps de quitter notre resort désert pour partir à la conquête du plus grand désert de Californie. Le ciel est d’un bleu intense, comme j’en ai rarement vu.  Cap sur le Visitor Center. Fermé, c’est la basse saison. Un petit encart nous explique de filer au centre ville. C’est là, dans la petite officine du centre de conservation, que l’on prend tous les renseignements. Il y a un dépliant « Don’t die in the desert » (« Ne mourrez pas dans le désert », on va essayer, merci, même di les températures avoisinent les 40 degrés). 

« Honestly, if you have to do one thing, go to Font’s Point » (« Honnêtement, si vous ne devez voir qu’une chose, allez à Font’s Point« ), nous explique le gars derrière le guichet, entre deux lancers de balle à son labrador. Il nous dit qu’une fois qu’on aura vu ça, le reste paraîtra bien fade. On est un peu dubitatifs. Du genre, « Hé mec, on a vu le Grand Canyon, Arches, Bryce Canyon, les Badlands, Yosemite, le Mont Rainier, Monument Valley et tu crois que tu vas nous bluffer avec ton state park » (mode blasé on). Chiche. Va pour Font’s Point. 


Afficher Anza Borrego Desert State Park sur une carte plus grande

Font’s Point, la merveille

Ok, il avait raison. Allez à Font’s Point. Le reste du parc est joli mais cette vue-là, vous aurez du mal à vous la décoller de la rétine. Deux ou trois endroits comme ça suffiraient à faire basculer Anza-Borrego Desert dans le cercle très sélect des National Parks, surtout qu’il est le plus grand State Parks des Etats-Unis (hors Alaska). Pour accéder à Font’s Point, c’est simple : au nord-est de la ville, il faut prendre la S22 en direction de Salton City. Après plusieurs kilomètres, il faudra tourner à droite (voir notre carte). Depuis la route principale, vous allez emprunter sur 4 miles un chemin poussiéreux  – un wash – creusé par les fameuses crues subites que l’on peut connaître ici (flash floods). Un 4×4 est fortement conseillé. Arrivé au bout, une toute petite marche vous emmènera à Font’s Point. Là, c’est une vue à 180° sur les Borrego Badlands avec, en arrière plan, Salton Sea, la mer accidentelle, plus salée que l’océan Pacifique. Mais ça, c’est une autre histoire. 

Dans l’Anza-Borrego State Park, on a fait quelques autres coins (dont Calcite Mine) mais aucun n’arrive à la cheville de Font’s Point. Après cette épisode, nous sommes tombés en panne, avons tiré difficilement jusqu’au bord de Salton Sea avant de rejoindre Palm Springs en dépanneuse. 

Le coin pratique

> L’adresse : Anza-Borrego Desert State Park, Borrego Springs, Californie. 
Depuis San Diego : 1h40
Depuis Los Angeles : 2h45
Depuis Palm Springs : 1h35 

Capture d’écran 2014-02-13 à 21.04.56

> Les tarifs : 8 $ en pleine saison, 5 $ hors saison. De notre côté, 0 $, le Visitor Center étant fermé. 

> La carte détailléehttp://www.parks.ca.gov/pages/638/files/abdspmap.pdf

> Le site : http://www.parks.ca.gov/?page_id=638

> Pour accéder à Font’s Point : au nord-est de la ville, prendre la S22 en direction de Salton City. Après plusieurs kilomètres, il faudra tourner à droite (voir notre carte). Depuis la route principale, emprunter sur 4 miles un chemin poussiéreux  – un wash. Arrivé au bout, une toute petite marche vous emmènera à Font’s Point.

 

IMG_4441 copie bannière

Comments

  1. Ca a l’air super ! Je suis deg qu’on y soit pas alle depuis San Diego. Ca a des airs de death valley je trouve.

    • alafindelaroute

      Je connais pas Death Valley (pas encore) mais ça a un petit air en effet, suivant les photos. Petit air des Badlands (Dakota du Sud) aussi. Ce qui est bien depuis San Diego, c’est qu’avant, tu traverses un Hill country trop mignon et super vert (avec une jolie ville comme Julian) et d’un coup, boom, tu bascules. Plus un arbre, plus de vert. Seulement des pierres et des cactus. Et 10 degrés de plus ^^

  2. Quel article ! C’est super de pouvoir lire de l’inédit, des récits qu’on n’a pas lu 100 fois, on a envie de découvrir ces mieux sublimes. Les photos sont très belles ! Merci pour le partage

    • alafindelaroute

      Merci ! On essaie de faire découvrir des coins méconnus mais on n’oublie pas les classiques. A bientôt

  3. Yann

    Encore un billet très sympa, qui donne envie de retourner en Californie…

    Par contre, il y a tromperie sur la marchandise: OU SONT LES PHOTOS DES ETOILES ??? ;o))

    • alafindelaroute

      Pas de tromperie M. Olivier ^^. Il y en a 2. Bon, elles sont pas top. On en a fait des meilleurs à Joshua Tree (une autre histoire 😉 ). Mais sans trépied, c’est rude…

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial