Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 25 avril 2017

Scroll to top

Top

One Comment

Fête des Lumières : le best of des dernières années

Fête des Lumières : le best of des dernières années
alafindelaroute

La Fête des Lumières de Lyon approche à grands pas. Cette année, elle a lieu du vendredi 6 au lundi 9 décembre. Nous, on y sera dès jeudi soir pour profiter du calme des derniers essais et vous faire partager nos premières impressions.

On sait d’avance qu’on aura, comme à chaque édition, de bonnes surprises et des déceptions, en particulier par rapport à ce qu’on a déjà pu voir les années précédentes. Difficile pour la Ville de se renouveler chaque année tout en gardant en tête ce qui « va » parfaitement à chaque site. Elle fait des essais, parfois infructueux. Voilà les réussites des six dernières années qu’on se remémorera ce week-end, notre rétro des installations les plus lumineuses. Vivement que ça brille !

 

IMG_6457

 

Vous pourrez nous suivre en direct sur Facebook, Twitter et Instagram.

 

2012 : une année de nouveautés… assez inégales

 

2012 a connu son lot de nouveautés : la première mise en lumière du nouveau quartier de la Confluence ou celle de toute la colline de Fourvière avec le palais de justice fraîchement rénové. On avait adoré les poissons-volants des berges du Rhône et ceux qui illuminaient pour la première fois les voûtes du tunnel routier de Perrache. Le public avait encensé les Anooki, des petits bonshommes rigolos projetés sur la gare Saint-Paul.

 

2011 : un bon cheval

 

Place Bellecour, Louis XIV sur son cheval était prêt à s’envoler au bout d’un bouquet de ballons multicolores très réussi (style « Là-Haut »). On dansait en rythme avec les bonshommes de la fontaine de la place de la République et la place des Terreaux ne fêtait pas sa plus grande réussite. On était aussi retournés à la Tête d’Or où nous attendaient de curieux homologues…

 

2010 : une année gelée mais bouillonnante 

 

Cette année-là, qu’est-ce qu’on avait eu froid ! Mais ça valait le coup d’être dehors. D’abord parce que le parc de la Tête d’Or était illuminé pour la première fois. Une réussite, toute faite de feu, auprès duquel on pouvait se réchauffer. Le Théâtre des Célestins était underground et la place éponyme très rigolote, avec ses petits poissons dans leur bocal. Belle surprise aussi au musée des Beaux-Arts, ouvert pour l’occasion et redécoré en jungle lumineuse. Beaux souvenirs.

 

2009 : lumière jusque dans les jardins de Fourvière

 

C’était le 10e anniversaire du festival. Pour l’occasion, le jardin du Rosaire, qui monte à Fourvière, était allumé : la marche était longue, sur les parterres de fleurs lumineux projetés, mais ça valait vraiment le détour. A Bellecour, une mise en lumière sommaire mais réussie de la grande roue (des images d’oeuvres du musée des Beaux-Arts). Réussite totale aussi à Saint-Jean, qui revisitait les grands moments de l’histoire de sa cathédrale en plein travaux. Et place Pradel, ce qui se prêtait le mieux au lieu : des pots de fleurs géants, rappelant les si chouettes installations de 2005. Joli spectacle aussi sur les murs de la préfecture, éteints depuis.

 

2008 avait du coffre

 

L’édition de 2008 a rimé avec franche réussite (je sais, j’ai fait un jeu de mots). Le clou de la fête était le spectacle projeté sur les murs de la place des Terreaux (et intitulé « Le coffre à jouets »). Parfait aussi à Saint-Jean ou aux Jacobins, avec des poissons géants accrochés à la fontaine. Et ici et là, dans les quartiers, de « petites » installations sympas.

 

 2007: Louis XIV dans une boule à neige !

 

« Amélioration » de l’année précédente, on n’a jamais vu mieux depuis que la statue de Louis XIV, place Bellecour, sous cette boule à neige lumineuse. Le premier soir on l’a cru crevée, mais « show must go on », elle a été réparée. Ils pourraient franchement le refaire tous les ans. Aux Terreaux, en revanche, ce n’était pas génial, trop simpliste (une boule kaléïdoscope au centre…). Dépaysement garanti place Pradel revisitée en village de cabanes de pêcheurs musicales, jolie mise en lumière aux Célestins et poésie au passage Thiaffait, dans les pentes de la Croix-Rousse, inondé de parapluies roses ou dans la cour de l’Hôtel Dieu.

 

Le coin pratique

> En attendant vendredi, vous pouvez aller (re)lire notre petite chronique divinatoire de 2013.

> Le site de la Fête : http://www.fetedeslumieres.lyon.fr/

> Téléchargez l’application Fête des Lumières 2013 sur IOS ou Android : http://www.fetedeslumieres.lyon.fr/Toute-la-Fete-des-Lumieres-sur-votre-Smartphone

> Vous pouvez aussi voter pour votre mise en lumière préférée (à gagner, un séjour prestigieux à Berlin ou à Lyon) : http://fetedeslumieres.lyon.fr/Le-Trophee-France-3_2013

> Ou chercher le lumignon magique : http://www.fetedeslumieres.lyon.fr/le-lumignon-magique_2013

 

Comments

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial