Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 25 avril 2017

Scroll to top

Top

25 Comments

34 choses à faire à Seattle

34 choses à faire à Seattle
alafindelaroute

Forcément, Seattle, comme ça, ça ne dit pas grand chose. Ici, on connaît plus Miami, Los Angeles, San Francisco et bien sûr New York. Les monuments habituels. Pourtant, la grande ville de l’extrémité nord-ouest des Etats-Unis (Alaska exclu), dans l’état de Washington, regorge de gros trésors qu’on a testé, de petits qu’on a déniché. Finalement, notre séjour a abouti à un vrai coup de coeur. Car Seattle, alias la Cité émeraude (« Emerald City ») ou la porte de l’Alaska (« Gateway to Alaska), est une ville dans laquelle on se sent très vite à l’aise. C’est pourquoi on a voulu la chroniquer, comme on l’avait fait pour San Francisco. Voilà 34 choses à faire à Seattle.

Mais avant de commencer, on va tout de suite répondre à deux choses. D’une, oui, la météo, c’est pas trop ça (un autre surnom de Seattle est « Rainy City », la ville pluvieuse). De deux, l’habitant de Seattle est un Seattleite. C’est parti.


Afficher Seattle sur une carte plus grande

 

Où dormir ? 

Et oui, commençons par là. Nous avions opté pour l’hôtel Five, à mi-chemin entre downtown et la Space Needle. Hôtel très propre, respectueux de l’environnement. Une bonne pioche. Pour voir.
Pour les autres hôtels, voir chez Booking. 

 

Attaquer la journée avec un donut de chez Top Pot

Diabétiques s’abstenir. Lors de notre périple à Seattle, nous avons mis la main sur un endroit nickel pour prendre son petit déjeuner. Top Pot, sur la 5e avenue, est une chaîne made in Seattle créée en 2003 (elle possède 14 points de vente dans la région, qui propose donuts et autre apple fritters. Leur recette de donuts est utilisée dans tous les Starbucks (autre marque de Seattle) d’Amérique du Nord.  Trop sucré mais trop bon. Attention, endroit fréquenté : la queue dégueule parfois sur la rue.

L’adresse : 2124 5th Avenue
Le site : http://www.toppotdoughnuts.com/

 

Prendre le City Pass

Comme d’autres grandes villes US, Seattle propose un City Pass. Celui-ci, au prix de 74 $ (49 pour les enfants), inclut le Seattle Aquarium, une croisière dans le port avec Argosy Cruises, la montée dans la Space Needle, le Pacific Science Center, l’Experience Music Project, le zoo ou le Museum of Flight. Amorti au bout de trois attractions.

Le prix : 49$ (enfant), 74 $ (adulte). Valable 9 jours. A acheter en ligne ou dans l’une des attractions.
Le site : en l’achetant en ligne, vous pouvez faire quelques économies. Voyez ici. 

 

Monter dans la Space Needle

 

L’emblème de Seattle. Construite pour l’exposition universelle de 1962, cette tour d’observation qui culmine à 184m domine la ville. Un petit bijou capable de résister à des vents énormes (80 m/s) et à un tremblement de terre de magnitude 9,1. Située dans le quartier de Seattle Center, un peu à l’écart du downtown, il est possible de grimper au sommet (avec un ascenseur, dieu merci). De là, vue superbe sur le Puget Sound. Bon, pas de bol pour nous, il flottait. A noter qu’il y a un restaurant tout là-haut.

L’adresse : Seattle Center, mais c’est quand même difficile de la rater
Le prix : 21 dollars mais réduit à 17$ si vous arrivez tôt (8h-9h30) ou tard (18h-minuit). Réductions diverses (enfants, seniors, etc…). Inclus dans le City Pass
Le site : http://www.spaceneedle.com

 

Faire un tour en bateau dans le Puget Sound

A Seattle, l’eau est partout. La ville s’est construite autour d’un bras de l’océan, le Puget Sound. Le City Pass propose une croisière dans le port. Un moment sympa pour voir la ville depuis l’eau. Vous aurez une chouette vue sur le Edgewater Hotel, dont les clients peuvent littéralement pêcher depuis leur balcon.

L’adresse : Argosy Cruises, 1101 Alaskan Way
Le prix : suivant la croisière. Nous avions pris celle incluse dans le City Pass, Harbor Cruise.
Le sitehttp://www.argosycruises.com/

 

Se prélasser au bord du Lac Washington

 

Il y a le Puget Sound mais il y a aussi plusieurs lacs dans la ville. Pour prendre un coup de vert et vous allonger tranquillement au bord de l’eau, on vous conseille de faire un tour au lac Washington.

 

Prendre un frappuccino dans le premier Starbucks

IMG_9094

 

Starbucks est originaire de Seattle. Le chaîne de café, omniprésente aux Etats-Unis, partie à la conquête du monde (plus de 20000 établissements), a ouvert son premier estancot à Seattle en 1971, tout près de l’entrée principale de Pike Place Market.

L’adresse : 1912 Pike Place

 

Trouver ou pas… la maison de Kurt Cobain

 

Seattle, berceau du grunge, est une ville de musique. Nirvana, groupe de légende,  en est originaire. Si vous vouez un culte à Kurt Cobain, allez donc voir sa maison situé sur les bords du lac Washington tout en fredonnant un petit Smells Like Teen Spirit. De notre côté, le GPS, très Nevermind apparemment, nous a fait foirer notre coup. La maison cossue de sieur Cobain est adossée à un parc, où les bancs portent les stigmates des fans de Nirvana.

L’adresse : 171 Lake Washington Boulevard East

 

Voir des poissons voler au Pike Place Market

 

Surplombant Elliot Bay, Pike Place Market est un marché couvert et public crée en 1907. Fruits, légumes, viandes, poissons, artisanat, vous trouverez beaucoup de choses à Pike Place Market, dont le panneau est l’un des symboles de la ville. A l’entrée principale, attention aux poissons qui volent de l’étal à la caisse. Les poissonniers, virtuoses du lancer, se donnent en spectacle en chantant. Plutôt marrant. A l’entrée du marché se trouve un cochon en bronze. C’est Rachel, la mascotte, présente depuis 1986. C’est aussi une tirelire qui reçoit chaque année entre 6000 et 9000 dollars, destinés aux services sociaux.

 L’adresse : 1531 Western Ave

 

Manger une clam chowder chez Ivar’s

IMG_8869

 

La clam chowder, chaudrée de palourdes, est un classique américain. Seattle a sa propre recette à découvrir chez Ivars, sur la jetée. On l’a testée pour vous, par ici.

L’adresse : 1001 Alaskan Way
Le site : www.ivars.com

 

Prendre le monorail

 

Ce n’est pas commun. Seattle possède un monorail qui relie le downtown (Westlake Center) au Seattle Center. Un petit trajet pas désagréable dans un monorail vintage, qui opère depuis 50 ans. Pour voir la 5e avenue d’une autre manière.

Le prix : 2,25 $ le ticket
Le site : www.seattlemonorail.com

 

Se promener à Pioneer square

 

C’est un quartier à part dans Seattle, le quartier des premiers pionniers arrivés en 1852. Il est situé au sud du downtown. A voir pour l’architecture plus ancienne et des magasins assez sympas.

Le site : http://www.pioneersquare.org/

 

Se faire peur avec l’Underground Tour

 

Sous Pioneer Square, il y a un monde. Le « Great Seattle Fire » (le grand incendie) a dévasté la cité en 1889 (31 blocs). Après cette catastrophe, les responsables de la ville ont décidé de reconstruire en pierre d’une part et au-dessus de l’ancien niveau. C’est pourquoi il existe en sous-sol tout un réseau souterrain que Bill Spiedel a décidé d’explorer puis d’exploiter en créant un « Underground Tour ». Apparemment, les fantômes rodent. Attention, le tour, qui dure 1h30, est tout en anglais. On a raté ça (crash sur les heures) mais nos amis de Go With The Blog y sont allés, eux !

L’adresse : 608 First Ave
Le prix : 17 $
Le site : http://www.undergroundtour.com/

 

Chercher le renard au zoo de Seattle

 

Fidèles à nos habitudes, on s’est offert une virée au zoo de Seattle, le Woodland Park Zoo. Accessible en bus, le zoo est organisé selon plusieurs univers (Asie, savane, forêt tempérée), avec une petite préférence pour la partie nordique. On a craqué pour un petit renard en pleine tempête.

L’adresse : 601 N 59th St
Le prix : 18,75 $, réductions. Inclus dans le City Pass.
Le site : http://www.zoo.org/

 

Couver des yeux les loutres de mer à l’aquarium de Seattle

 

Ce n’est pas l’immense Georgia Aquarium d’Atlanta, ni le magnifique Monterey Bay, mais l’aquarium de Seattle a le mérite d’exister. Planté dans un vieux bâtiment bleu qui ne paye pas de mine sur la jetée, le Seattle Aquarium était une belle surprise même si certains spécimens semblaient à l’étroit. Big up aux loutres de mer, complètement craquantes.

L’adresse : 1483 Alaskan Way
Le prix : 21,95 $. Réductions. Inclus dans le City Pass
Le site : http://www.seattleaquarium.org/

 

Siroter un cocktail dans un resto hawaïen

 

C’est une de nos bonnes adresses sur Seattle. Ohana, resto hawaïen, nous a séduit. Une déco de folie, des cocktails à tomber, un sushi bar et des concerts. Franchement, on était tellement séduit qu’on y est retourné deux fois. Slurp…

L’adresse : 2207 1st Ave
Le site : http://ohanabelltown.com/

 

Gratter une guitare au Experience Music Project

 

Niché dans un bâtiment complètement psychédélique dans le Seattle Center, l’Experience Music Project Museum, EMP pour les intimes, a déjà fait l’objet d’une chronique ici-même. C’est une déclaration d’amour au rock et au grunge, si cher à Seattle. Après avoir contemplé les reliques d’ACDC ou de Nirvana, vous pouvez vous amuser avec des instruments. Au sous-sol, musée de la science-fiction.

L’adresse : Seattle Center, au pied de la Space Needle
Le prix : 20$, 15 $ pour une réservation sur internet. Réductions diverses. Inclus dans le City Pass
Le site : http://www.empmuseum.org/

 

Passer chez Dick’s

Le Huff Post travel l’a placé dans les drive-ins à faire aux Etats-Unis. Alors si vous avez envie d’un bon burger, allez chez Dick’s (créé en 1954), ouvert tous les jours de 10h30 à 2 heures du matin. C’est l’une des rares activités de cette chronique que l’on n’a pas testé, mais vu que c’est une institution à Seattle, je l’ai ajouté (trois restaurants sur la carte).

 

Jeter un oeil à l’art de rue

 

Une glace géante, des arbres bleus, des bancs en forme d’oeil. Seattle réserve quelques belles surprises. Un tour dans l’Olympic Sculpture Park, au nord de la jetée, s’impose.

L’adresse (du sculpture park) : 2901 Western Ave

 

Craquer pour une breloque vintage

 

A deux pas du front de mer, nous sommes tombés sur ce magasin d’antiquités US, le Seattle Antiques Market. Gros choix, prix raisonnables : ça va vous démanger de ramener quelque chose !

L’adresse : 1400 Alaskan Way

 

Faire un tour à l’expo Chihuly

 

En fait, c’est la première chose que nous avons fait en descendant de l’avion. Un petit tour au Seattle Center et nous avons trouvé l’entrée de cette exposition temporaire jusqu’en mai 2014. Les oeuvres en verre de Dale Chihuly sont splendides. Est-ce que ça vaut les 19 $ de l’entrée ? Ça, c’est un autre débat.

L’adresse : au pied de la Space Needle
Le prix : 19$
Le site : http://www.chihulygardenandglass.com/

 

La jouer branché à Capitol Hill

C’est le quartier branchouille de Seattle. Hipster à barbe et en Wayfarer ? C’est là-bas que ça se passe. Disquaires, magasins, restos et compagnie.

 

S’arrêter devant la maison de Meredith Grey

 

Qui dit Seattle, dit Grey’s Anatomy, dit Meredith Grey. Vous trouverez la maison de Meredith (dans la série) sur les hauteurs de Seattle dans un joli quartier. Pas le genre de maison que des internes pourraient s’offrir (elle est estimée à 1,3 millions de dollars). Pour les filles, pas de docteur Mamour à l’horizon. Désolé.

L’adresse : 303 W Comstock St

 

S’offrir la plus belle vue de Seattle depuis le Kerry Park

 

Obsession photographique. Comment trouver le meilleur endroit pour photographier Seattle, la Space Needle, le Mont Rainier au loin ? Après de nombreux essais (bateau x 2, front de mer, etc…), nous avons trouvé « the place » le dernier jour de notre visite. C’est depuis le petit Kerry Park que vous aurez la meilleure vue.

L’adresse : Kerry Park (ben ouais)

 

Coller un chewing-gum sur le Gum Wall

 

Soyons clairs, c’est assez dégueulasse. Imaginez une rue (pas loin du Pike Place Market) dont les murs, sur plusieurs mètres, sont recouverts de chewing-gum. La tradition a débuté en 1993 quand des clients du théâtre installé dans la rue, collaient leur gum pendant qu’ils attendaient à l’extérieur. Ils plaçaient parfois une pièce à l’intérieur. Les patrons du Market ont ordonné aux responsables du théâtre de nettoyer mais ces derniers ont abandonné. Finalement, le Gum Wall est devenue une attraction en 1999. Et depuis, ça n’arrête pas.

L’adresse : 1428 Post Alley

 

Prendre un siège jaune sur le boardwalk et laisser passer le temps

 

Allez sur le front de mer, prenez l’un des sièges jaunes et installez vous tranquillement face au Puget Sound. Vous serez bercés par les cris des mouettes et le balai des ferrys allant vers Bainbridge et Bremerton. Royal

 

Aller voir Sylvester au Ye Olde Curiosity Shop

 

Autre bizarrerie, le magasin Ye Olde Curiosity Shop. Ouvert en 1899, ce magasin de souvenirs (aujourd’hui) est aussi un petit musée du bizarre. Avec des vieilles machines de fêtes foraine (vous avez, celle du film « Big » avec Tom Hanks), Sylvester la momie (pas de photo, on vous laisse la surprise), de l’art indien. Franchement, c’est assez dur à définir. Poussez la porte pour aller voir ce « joyeux » bordel.

L’adresse : 1001 Alaskan Way
Le site : http://www.yeoldecuriosityshop.com

 

Trouver l’éléphant rose

IMG_9433

 

Celui-là nous a beaucoup amusés. Une immense éléphant rose lumineux, emblème d’une station de lavage. Allez, on vous donne l’adresse.

L’adresse : 616 Battery Street

 

Fêter le 4 juillet à Lake Union

 

Bon, on sait que la probabilité est mince. Mais nous étions à Seattle pour le 4 juillet 2012. Après s’être renseignés à droite à gauche (on nous disait aussi de prendre le ferry pour Bainbridge), nous sommes allés à Lake Union pour voir le feu d’artifices. Splendide. A noter qu’il y a des houseboats sur ce lac. A voir en journée.

 

Admirer quelques buildings

 

Le downtown se Seattle possède quelques beaux spécimens d’architecture, comme la Smith Tower, la librairie ou cet étrange gratte-ciel à la base amincie (sur la 5e avenue).

 

S’habiller décontracté et faire du shopping

Seattle est connue pour être « casual ». C’est à dire ? Décontractée. Dans la rue, ce n’est pas le défilé de mode comme à Miami ou à LA. Ici, on s’habille simplement, en pensant pratique. Si vous voulez vous acheter quelques vêtements, rendez-vous au Westlake Center, au terminus (ou au départ, tout est une question de point de vue) du monorail. Il y a déjà de quoi faire.

L’adresse : 400 Pine St
Le site : http://www.westlakecenter.com/

 

Se faire un musée ?

En écrivant cet article, je me suis replongé dans quelques notes. Et si nous n’avions pas franchi le pas, faute de temps, il y a quelques musées qui semblent mériter le détour. Mais, je le redis, on ne les a pas faits. Il y a le Museum of Flight, consacré à l’histoire de l’aviation (Seattle est tout de même la ville de Boeing), le Pacific Science Center, pour les férus de science, ou encore le Seattle Art Museum.

 

 Eviter de parler basket

gpjordan

 

Il est déjà loin le temps des Sonics, de Gary « The Glove » Payton et de Shawn Kemp. Fierté de la ville dans les années 90, la franchise NBA a déménagé à Oklahoma (avant de devenir les Thunders). Un départ qui n’a pas été digéré dans le Puget Sound. Seattle attend le retour d’une franchise de pied ferme. Vous serez obligés de vous rabattre sur les Mariners (baseball), l’institution du moment, ou les Seahawks (football américain). Ces derniers ont tout de même écrasé les Broncos de Denver lors du dernier Superbowl. On vous met un petit lien pour trouver des billets. 

 

Partir en excursion pour les voir les orques des îles San Juan

 

On l’a fait (et ça fera l’objet d’une chronique spéciale bientôt). C’est faisable en une journée au départ de Seattle. Mais sincèrement, si vous avez un peu de temps, je vous conseillerai plutôt de prendre le ferry tranquillement pour les îles San Juan, prendre une chambre dans le joli port de Friday Harbor et d’organiser votre expédition depuis là-bas. Si vous n’avez pas cette possibilité, foncez. On avait réservé chez Clippers Vacations pour 95 $ environ. Départ tôt le matin en passant par Deception Pass, arrivée au port, puis observation des orques pendant 1h30 avant de retourner à Friday Harbor pour manger, visiter. Enfin, retour sur Seattle. Une belle journée (avec beaucoup de bateau).

L’adresse : 2701 Alaskan Way
Le prix : 95 $ environ

 

 

Et plus loin : Mont Rainier, Olympic Park, Portland…

On a parlé ici du Mont Rainier. On le voit dominer Seattle et à la fin de notre séjour, nous avons décidé de nous y frotter. La chronique est ici. Comptez 2h30 de route (aller). Sinon, Portland est à 3 heures de route. Et l’Olympic National Park, connu pour ses forêts pluviales, ses côtes magnifiques, et sa ville de Forks (là où se déroule Twilight) est à 2h30 (il faudra beaucoup plus de temps pour le visiter). Un mot pour les geeks. Plus près, à Redmond (environ 20 minutes), se situe le campus Microsoft, siège social de la multinationale. Mais là, vous resterez dehors. Enfin, à Everett, vous trouverez l’usine Boeing, qu’il est possible de visiter. Voir ici pour les billets

Voilà, en espérant que vous avez fait le plein d’infos. A bientôt

 

Pour être plus complet

> Découvrez l’article de Mathilde, qui vous emmènera dans les quartiers de Ballard et Fremont :c’est par ici 

> A lire aussi : le blog de deux expatriés français à Seattle. Plein de bons plans :CrabCake

IMG_4441 copie bannière

Comments

  1. Bonjour,
    El félicitations pour ce très très bel article sur SEATTLE qui est vraiment la ville que je préfère aux États-Unis parmi toutes celles que j’ai visitées 🙂
    Vous décrivez parfaitement l’atmosphère qu’il y règne, et vos photos rendent superbement compte de la beauté de la ville et ses alentours.
    J’y suis déjà allée 3 fois, et à la lecture de votre article je constate qu’il y a encore 1 ou 2 endroits que je n’ai pas encore visités, donc ça sera une bonne raison pour y retourner.
    Merci aussi d’avoir dit un petit mot sur la NBA 😉 C’est vrai que dés qu’on parle des Sonics aux habitants de Seattle, on sent que cela leur fait de la peine.

    Enfin, merci pour la citation et pour le lien vers notre Blog, c’est super gentil.

    À bientôt.

    • alafindelaroute

      Pas de souci pour le lien. Je savais pas que tu y étais allée si souvent. Seattle nous a fait une super impression, un petit San Francisco du nord et la nature aux portes de la ville. Je le recommande à tout le monde !

  2. Ah la belle vue de Kerry Park! (mais mes mollets s’en souviennent aussi!) Par contre le mur de chewing gum est le truc le plus écoeurant au monde!!!

    • alafindelaroute

      Écœurant oui, c’est le mot. Très bizarre aussi. Mais j’aime l’idée qu’une dégradation collective devienne une attraction touristique 🙂

  3. Sympa l’article ! Nous sommes expat à Seattle depuis presque 1 an maintenant et on adore vraiment cette ville qu’on découvre un peu plus chaque jour ! On tient un blog sur le sujet, si ça vous tente de jeter un oeil ! 🙂

    • alafindelaroute

      Hey, bienvenue. J’ai commencé à y jeter un œil. Je vais vous rajouter à la blogroll, il y a de quoi lire. Ps : j’adore le nom de votre blog

      • Merci beaucoup ! 🙂 On va suivre aussi vos voyages avec plaisir !! L’idée d’un blog multi-destinations nous tente assez aussi mais on a pas mal de boulot déjà avec Seattle et le Northwest… A bientôt !

  4. Alexie

    Salut! Super article! Des amis et moi allons faire un roadtrip cet été, en passant par Seattle, et bizarrement je ne trouvais pas grand chose à y faire sur Internet mis à part la Space Needle et 2 ou 3 autres places. Heureusement que je suis tombée sur votre site! Par contre, j’aimerais bien aller faire un tour sur le boardwalk, celui avec les chaises jaunes, mais je ne trouve pas son emplacement sur Internet… pourriez-vous m’éclairer svp?! Merci! xx

    • alafindelaroute

      Bonjour Alexie,

      Pas de problème pour les chaises jaunes. Elles se trouvent sur Alaskan Way. Sur les piers 62 et 63, proche de l’aquarium. Bon roadtrip et n’hésitez pas si vous avez d’autres questions.

      A plus

  5. Bonjour,
    je vais à Seattle dans 2 jours après Atlanta, Memphis et Oxford, votre article m’a donné encore plus envie d’y aller, je suis toute excitée et je m’en servirai comme guide touristique 😉 .

  6. rp34

    Superbe article ! Très bien documenté et qui n’oublie presque rien … si, peut-être un institution : les Mariners, qui attirent quand même plus de monde que les Sonics aux heures de gloire ! Pour un Seattleite intermittant mais régulier (2 mois/an depuis 13 ans !) c’est un excellent résumé. Ah! on ne dit pas Union Lake (personne ne comprendrait ici), mais Lake Union 🙂 ; au fait vous avez fait votre tour un peu trop tôt, le parc sud de Lake Union est devenu depuis 2014 LE terrain de pétanque (mais oui!) privilégié du Seattle Pétanque Club !

    • alafindelaroute

      Merci beaucoup pour ce commentaire et ces précisions rp34. On a corrigé pour Lake Union. Et très drôle le terrain de pétanque. On note pour une prochaine.
      Très bonne journée

  7. Cet article m’a bien aidée lors de notre arrivée à Seattle décidée sur un coup de tête ! Nous n’avons pas eu le temps de tout faire cela dit 😉 Merci

  8. Cet article m’a bien aidée lors de notre arrivée à Seattle décidée sur un coup de tête ! Nous n’avions ni guide de voyage, ni carte, rien à part vous et le blog de Mathilde. Nous n’avons pas eu le temps de tout faire cela dit 😉 Merci

  9. Super article! Je pars pour Seattle pour la seconde fois et je manquais d’idées !
    Ça change des articles qui parlent uniquement de la Space Needle 😉

    • alafindelaroute

      Alors nickel dans ce cas là ! N’hésite pas à aller voir les liens en fin d’article. Il y a d’autres bonnes idées chez les collègues blogueurs. A plus

  10. Superbe REPORTAGE où nous retrouvons avec plaisir SEATTLE qui fut la destination finale de notre Trip en 2009. Nous vous proposons d’ autres horizons Américains à découvrir…De quoi rêver encore…

  11. Lunda

    Bonjour et merci pour cet article fort utile je dois me rendre à Seattle dans 3 mois ce sera notre premier voyage avec mon mari et on est tres excité mais c’est vrai qu’on nous dit beaucoup que la barrière de la langue va nous pourrir le voyage qu’en pensez vous ?

    • alafindelaroute

      Bonjour Lunda,

      Tant mieux si ce papier vous a servi ! Quant à votre question, c’est forcement moins facile si vous n’avez aucune notion. Mais de là à vous pourrir le voyage, c’est sûr que non. Néanmoins, je vous conseille d’apprendre quelques bases. « Bonjour, au revoir, merci, la note s’il vous plait, où sont les toilettes, les chiffres de 1 à 100, nous avons une réservation, comment allez-vous », etc… Ca vous servira et vous verrez, les Américains sont des crèmes. Mais il est vrai que très peu connaissent le français et peu font d’efforts si vous leur demandez de parler moins vite. Ca va aller, j’en suis sûr !
      Bonne journée

  12. Tekla

    Merci pour votre blogue.. Il m’a bien aidé pour planifier mon weekend à Seattle!!
    J’ai beaucoup aimé cette ville!
    Par contre si je peux me permettre, l’adresse pour voir la maison de Meredith Grey est pas exactement bonne.. Car je l’ai cherché et cherché, et pas trouvé!
    J’ai donc fait une recherche de retour à l’hôtel.
    Voici l’adresse: 303 W Comstock St.
    Le W fait toute la différence!
    Encore merci!

    • alafindelaroute

      Hello Tekla,
      Merci pour le clin d’oeil et bien sûr que tu peux te le permettre. On modifie de suite. En fait, on avait renoté la bonne adresse sur notre nouveau site : http://www.lostintheusa.fr

      A bientôt

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial