Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 14 novembre 2017

Scroll to top

Top

17 Comments

10 bonnes raisons d’aller au zoo de Beauval

10 bonnes raisons d’aller au zoo de Beauval
falbalala

Ahhhhh Beauval ! Les amateurs de zoos vont littéralement tomber en amour à peine franchie la porte du plus grand de France, que le classieux magazine Forbes n’a pas hésité à classer parmi les quinze plus beaux du monde. Ouvert en 1980 sous la forme de « simple » parc zoologique, par la famille Delord, il a accueilli ses premiers animaux en 1989 et ne cesse d’innover. Dans le cadre d’un week-end pascal entre copines, on l’a (re)testé pour vous et dégoté dix bonnes raisons d’y galoper.

 

  • 1. C’est au coeur des châteaux de la Loire

Ras-le-bol de visiter les cabinets de Madame de Maintenon ou overdose de jardins à la Française ? Beauval est situé en plein Loir-et-Cher, au coeur des châteaux-de-la-Loire. Blois est à 45 minutes, Chenonceaux à moins d’une demi-heure. Et, malin, il existe des pass groupés.

 

  • 2. C’est le plus grand parc privé de France

On sait, La Palmyre est génial, Thoiry est historique et le safari de Peaugres mémorable. Mais celui-ci est le plus grand de France, avec 4600 animaux de 500 espèces différentes, dont certaines uniques en France.

 

  • 3. Des espèces rares (parfois) uniques en zoo

 

 

Beauval a été le premier zoo a accueillir des tigres et lions blancs, au début des années 1990. Exemples : lamantins (vaches de mer), koalas, kangourous arboricoles, okapis (sorte de croisement entre girafe et zèbre!)…

 

  • 4. Voir des bébés animaux

 

 

Beauval a été le premier à faire naître un éléphanteau par insémination artificielle. Chaque année, 350 bébés animaux naissent dans son enceinte. On a vu cette fois-ci quatre bébés tigres blancs (âgés de deux mois), un bébé kangourou (encore dans la poche) et une poignée de bébés jaguars. Trop craquinou ! Attention, ouvrez bien l’oeil, surtout entre janvier et le printemps : vous aurez peut-être l’occasion d’assister en direct live à une naissance. Sinon, allez faire un tour à la nurserie (à l’entrée). Le zoo est aussi très engagé dans la protection des espèces, notamment dans le cadre de programmes européens d’élevage.

 

  • 5. Rapaces et otaries : du grand show

 

 

On est loin du Marineland, mais le show est vraiment sympa : une à deux fois par jour, rendez-vous est pris au bassin des otaries pour une heure de spectacle, moitié rapaces, moitié otaries. Celui des oiseaux est garanti 100% frissons : ça démarre doucement avec les buses ordinaires (lol) pour finir par un vautour de l’Himalaya, des condors des Andes et les vautours fauves, qui vous frôleront peut-être les cheveux (ou atterriront sur vos genoux !). Les grandes stars restent les otaries : Vénus trie les déchets, Lady et Maousi applaudissent, le ballon sur le nez. King et Black, les gros mâles, assurent le show. Pour les soigneurs, c’est aussi l’occasion de jouer et de soigner leurs protégés. Attention ça mouille aux premiers rangs. Astuce : allez bien vous installer une demi-heure avant pour avoir une place assise. Généralement de mars à novembre.

 

  • 6. Un parc en évolution permanente

Le zoo ne cesse de s’agrandir. Cette année par exemple, la serre aux oiseaux a été rénovée et a rouvert mi-avril 2013. Un nouvel espace est en construction pour les gorilles. On peut facilement y aller chaque année et être étonné, sans parler des différents rythmes de chaque saison.

 

  • 7. Des animations et séances bouffe spectaculaires

 

Beauval met l’accent sur la pédagogie, et organise plusieurs fois par jour, dans les différents enclos, des séances d’animation. On y a apprend tout sur les pensionnaires. Les séances dites de nourrissage raviront les visiteurs et pus encore les photographes. A ne pas manquer: la bouffe des fauves, le samedi soir. Ils jeûnent le vendredi et le lundi et sont nourris de viande rouge. A l’arrivée de la camionnette, ils se jettent littéralement sur les baies vitrées en rugissant. Groooooaaarrrr !!!!

 

  • 8. Vivre au rythme du règne animal

 

 

Un zoo n’est jamais pareil. Le matin, la vie reprend et la majorité des animaux est très active. En début d’après-midi, il y a de fortes chances que vous ne les trouviez pas : ils dorment au fond de leur enclos. Le repas est un moment spectaculaire. Au crépuscule, vous aurez une nouvelle chance de les apercevoir. N’hésitez pas à repasser au long de la journée.

 

  • 9. Rencontrer les seuls pandas (géants) de France

 

 

Notre coeur a beau aller au panda roux (il y en a deux et ils sont parfois dramatiquement léthargiques car nocturnes), la meilleure vitrine de Beauval est incontestablement son couple de pandas géants. Huan-Huan et Yuan-Zi sont arrivés de Chine à Beauval le 15 janvier 2011, à bord d’un avion Fedex à leur effigie. Seuls une quinzaine de zoos dans le monde (et un seul en France) en ont. L’accord s’est négocié entre présidents de la République (Sarkozy en France). Ils ne resteront « que » dix ans : c’est un prêt (très diplomatique) de la Chine. Beauval travaillait sur le projet depuis une dizaine d’années et leur a installé un magnifique espace aux allures asiatiques (qui lui ont valu le  » Giant Pandas Zoo 2012 Award » ). Gros consommateurs de bambou (jusqu’à 50 kg par jour), des plants ont été plantés partout dans le zoo. Beauval espère voir naître des petits et les garder. Ce n’est pourtant pas une sinécure : il faut que ça matche entre les deux animaux, et la femelle n’est fertile qu’une poignée de jours par an.

 

  • 10. Parrainer une bestiole

Voilà qui fait mal au portefeuille mais du bien au coeur. On peut parrainer les animaux du zoo pour donner de l’argent à des programmes de conservation au bout du monde. Selon la formule choisie, le zoo offre la photo, la fiche et, honneur ultime, le nom des parrains est inscrit sur le tableau d’honneur à l’entrée du parc. Les moins de 15 ans peuvent mettre 15 euros, mais pour les adultes ça grimpe jusqu’à 1000. Possibilité de parrainer Huan-Huan et Yuan-Zi, Joseph la girafe, Alguna le koala, Sherkan le tigre blanc, Femore le lamantin, Liao le panda roux ou Caramel le suricate.

 

  • Le saviez-vous ?

> A quoi reconnaît-on la hyène dominante d’une meute ?

C’est la seule à ne pas avoir le dos profondément écorché. C’est ainsi qu’elle marque leur domination sur les autres.

> Pourquoi les tigres et lions blancs sont-ils blancs ?

C’est dû à une mutation génétique (un gène récessif) et un manque de mélamine.

> Pourquoi les bébés animaux doivent quitter le nid ?

Les bébés animaux, aussi mignons soient-ils, ne restent généralement pas dans leur zoo de naissance. Pour éviter la consanguinité, mais pas seulement. « C’est comme vous quand vous avez une portée de chatons, une fois sevrés vous les céder à une nouvelle famille contre bon soins ! ». Une tradition qui permet aux différents zoos du monde d’avoir de nouvelles espèces.

> Les koalas sont shootés à l’eucalyptus

Parmi ses espèces rares, Beauval accueille des koalas. Un gros budget puisque les bestioles coûtent la bagatelle de 100 000 euros par an, rien qu’en nourriture. Il faut dire que le marsupial ne mange que de l’eucalyptus, et pas n’importe lequel : il n' »aime » que 40 essences. Celle de Beauval est importée d’Angleterre.

 

  • Notre verdict

4 pandas roux sur 5

jungle+shot-1 - copie 26

 

  • Le coin pratique

> A Saint-Aignan (Loir et Cher). Site : http://www.zoobeauval.com/

> Adultes et enfants à partir de 11ans : 25 euros la journée, 37,50 les 2. De 3 à 10 ans : 19 euros

> N’hésitez pas à faire le parcours dans le sens inverse de celui indiqué, pour éviter la foule.

> Attention à la restauration ! Le pique-nique est interdit dans le zoo (mais possible sur les aires prévues à cet effet sur le parking), il faudra donc vous rabattre sur l’un des dix points de restauration. Tous ne se valent pas et certains jours la queue ne désemplit pas, quelle que soit l heure de la journée. Veillez à bien organiser votre journée.

> Pour se loger, coup de coeur pour les Jardins de Beauval. A 400 m à pied du zoo se trouve un hôtel-restau, les Jardins de Beauval. Top, Disney en mieux. Buffet, petit déj, piscine et ambiance indonésienne (tout a été importé) pour des forfaits prix tout compris abordables. On a même testé le nouveau spa, top : rituel balinais des princesses, qui ouvre les points d’énergie pendant une heure et demi de gommage-massage parfumé.

Site : http://www.lesjardinsdebeauval.com/

Formules à partir de 193,00 € pour 2 personnes (une nuit + petit déj + entrées au parc)

Merci à Hélène, la deuxième moitié du week-end girly.

Comments

  1. gossweiler

    c’est clair ça donne envie d’y aller avec toute la petite famille ! Superbes les photos !

  2. ChiquiBoom

    Et les z’animaux, ont-ils le sourire? j’ai un peu de mal avec les zoos!

    • Bien sûr, ils chantent, ils dansent, font une parade ^^. Plus sérieusement, même si l’idée d’avoir des animaux sauvages en « enclos » ou en « cages » peut paraître incohérente et contre-nature, les zoos sont nécessaires (éducation, conservation, reproduction). On en a fait pas mal un peu partout et les animaux de Beauval sont plutôt très bien lotis. Promis.

  3. denise givord

    ca redonne envie MERCI les photos sont superbes surtout celle de l’ours et des okapis l »éléphanteau aurait pu figurer

  4. Bonjour merci pour cet article qui résume bien le parc. Je me permets juste de rajouter une info concernant le repas. Certes il est interdit de pic-niquer dans le zoo, il vous est par contre tout à fait possible d’apporter votre propre repas et de déjeuner sur les aires de pic-niques du parking, il y a des tables et des bancs à cet effet, soit vers le fond du parking en se dirigent vers l’hôtel, soit sous l’abri qui se trouve sur la partie gauche du parking (perso, je trouve cet espace un peu bruyant, mais les jours de pluie, on est content de le trouver). Petite correction pour le spectacle, outre les vautours fauves les grands charognards sont un vautour de l’Himalaya et des condors des Andes :-). En cas d’affluence au parc, n’hésitez pas à faire le parcours à l’envers du sens indiqué de visite, vous serez plus tranquille. Bonne visite!

    • Bonjour Sandrine. Et merci pour les précisions, c’est mis à jour dans l’article. A plus !

  5. Elodie Erdmann Dulac

    on a reservé pour les 8 et 9 prochain
    on a hate ^^

  6. RIMBERT M N

    magnifique dépliant d’animaux mis en ligne. comme chaque année au printelps ou fin de saison j’y retournerais volontier encore et encore tellement ce zoo est superbe . bravo a toute l’équipe

  7. ANGIBAUD

    moi aussi j’ai beaucoup de mal avec les zoos jamais on ne redonnera aux animaux leurs espaces de vie naturels en étant en enclos si grands soient ils.

  8. Dias Arthur

    C’est un magnifique zoo j’y vais pratiquement tous les 3 mois et je suis toujours aussi époustoufflé^^

    • alafindelaroute

      Tous les trois mois ! Ca, c’est de l’amour

  9. j’y suis allée pour la 2nde fois lundi, et c’était un régal ! je me lance dans le parrainage cette année, j’hésite encore entre le panda roux et la panthère des neiges 😉

    • alafindelaroute

      Le panda roux, le panda roux !!!!

  10. Il paraît que c’est l’un des zoos les plus réussis de France. Rien que pour les pandas, j’irais bien y faire un tour ! Cela me rappellera mes 10 jours de bénévolat avec les pandas en Chine :
    http://laterresurson31.fr/chine/benevolat-aupres-des-pandas/

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial