Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 15 août 2017

Scroll to top

Top

6 Comments

Etats-Unis : le top guide du chic tip

Etats-Unis : le top guide du chic tip
alafindelaroute

Le pourboire aux Etats-Unis, grande question. Le premier tip (et ouais, on dit tip) est toujours un grand moment. On transpire, les jambes flagellent, les poils se hérissent. A-t-on mis assez ? A-t-on mis trop (ça, on ne saura jamais) ? Allons-nous encore passer pour ces fucking radins de Français ? Il faut dire que souvent, si votre accent vous trahit, vous pouvez gagner, sur la note, un triple surlignage de « service non included » (service non inclus) ou quelques croix en face de « tip », voire pire (et mon petit coeur a saigné quand c’est arrivé), un tip déjà inclus. Faut les comprendre, les Français ont la réputation, question de culture oblige (radinerie aussi ?), de tiper petit. D’être des « lousy tippers » selon l’expression.

Alors, premier conseil, tiper gaiement pour redorer le blason de notre pays, terni par les passages de centaines de touristes un peu radins ou tête-en-l’air… Au fin fond de l’Indiana, quand la serveuse vous apporte fébrilement la note et que vous lui rendez ce qu’elle attend, son sourire s’illumine et vous vous dites : « Yes, pari tenu ». Une petit victoire… D’ailleurs qu’attend-elle ? Quand tiper ? Combien ? Ça méritait un petit pratique sur ce blog.

  • Pourquoi un tip ?

Dans Reservoir Dogs et la scène culte d’ouverture, une discussion autour du « pourliche », M. Pink s’interroge. Pourquoi tiper alors que la serveuse fait « juste » son boulot ? La réponse tient en un chiffre. Le salaire minimum pour les employés « tipés » est seulement de 2,13 dollars de l’heure. Le pourboire est donc historique, une institution telle qu’à chaque fois qu’a été évoquée la fin du tip, tout le monde s’est dressé vent debout. Comme l’explique Guillemette Faure dans son American Dream chroniqué sur ce même blog : « Les restaurateurs aiment les pourboires qui allègent les charges salariales. Les serveurs les défendent car ils pensent qu’ils y gagnent (mais oublient qu’ils se privent de couverture médicale et autres benefits…). Enfin, les clients défendent le pourboire, convaincus que c’est le levier d’un bon traitement de la part des serveurs ». Elle conclut son paragraphe en citant Steven Shaw, du New York Times : « S’opposer au pourboire, semble t-il, revient à se dire anticapitaliste, et même peut-être un peu français ». Et toc.

IMG_7497

Je le concède. La première fois, c’est toujours un choc. Quand on est habitué à certains serveurs français aussi aimables qu’une porte de prison ou aussi tristes qu’un frigo vide, le gouffre est immense. Et parfois les serveurs américains, banane jusqu’aux oreilles, en font des caisses, à grands coups de « How it’s going« , « Another cup of coffee?« , « Do you have room for dessert ?« . Ils se muent aussi en vendeurs. Car c’est simple : plus grosse note = plus gros tip.

  • Qui tiper ?

Les serveurs évidemment sont en première ligne. Mais tout le monde dans l’industrie du service : coiffeurs, garagistes, portiers, taxis, barmen… Le tip n’est pas tabou et il suffit juste de trouver le bon moment pour le faire. C’est comme ça que j’ai oublié de tiper un garagiste. Et je m’en suis voulu après coup presque autant que le jour où j’ai écrasé un adorable chipmunk dans un National Park.

Petite précision : On tipe le service à table mais doit-on tiper au fast-food ou au Starbucks ? Dans ce cas-là, généralement, une tip jar est installée sur le comptoir. Et l’us est d’y laisser une partie de sa monnaie.

  • Combien tiper ?

Revenons aux serveurs pour donner l’exemple. Vous donnez de 15 à 20 % si le service était bon, voire très bon. 10 % s’il était lent. Si c’était vraiment un moment terrible, vous pouvez ne rien donner. Mais dans ce cas-là, il faut prévenir le manager. Ou laisser un dollar (pour bien signifier que vous êtes mécontents et non que vous avez oublié de tiper).

Tiper un barman : environ 1 dollar par boisson
Tiper une femme de chambre : 2 à 5 dollars par nuit
Tiper un portier/bagagiste : 2 dollars pour le premier bagage. 1 pour les autres.
Tiper un coiffeur/barbier : 15 à 20 %
Tiper un pompiste/garagiste : optionnel (mais bien vu)
Tiper un livreur : 10 à 20 % (suivant la livraison)
Tiper un taxi : 10 % minimum

IMG_3117_Snapseed

Pour s’en sortir, voilà un guide très utile pour savoir qui tiper et combien donner (en anglais) : http://www.hospitalitymanagementschools.org/tipping/

  • Comment tiper ?

Vous pouvez tiper en cash (vous comprendrez alors pourquoi il est capital de se trimballer avec une bonne liasse de billets de 1 dollar), après avoir payé en CB. Ou tiper en CB. Dans ce cas-là, bien remplir la ligne « tip » sur la note. Si vous tipez le taxi et payez en carte, demandez-lui de rajouter le pourboire de votre convenance à la note avant de signer.

IMG_2593

  • Comment calculer son tip ?

C’est plutôt facile.
20 %, prendre 10 % et multiplier par deux. 75 dollars de note = 7,5 x 2 : 15 dollars de tip
15 %, prendre 10 % et y ajouter 5 %. 80 dollars de note = 8 + 8 : 2 : 12 dollars de tip
10 %, vous avez compris, je n’insiste pas. Vous bougez la décimale.
Si le montant est compliqué, du genre 26,87 dollars, calculez sur 27.
Si vous êtes vraiment nuls en maths, dans certains états (comme la Californie, le plus touristique), il suffit de prendre le montant de la taxe et de le multiplier par deux.
Parfois, sur la note, sont indiquées plusieurs propositions de TPI. Utile.

Et si vous êtes vraiment à la ramasse et que vous passez par ce blog, une petite calculette.

Amount:

Tip Percentage:


Tip:

Total:

 

Ou une autre, plus complète : http://www.onlineconversion.com/tip_calculator.htm

Et enfin, une antisèche que vous pouvez prendre avec vous en voyage.

tipsri0

Bon tip !

IMG_4441 copie bannière

Comments

  1. Melltoche

    Hello,
    Actuellement dans le Colorado, mes amis américains me conseille de mettre $1 pour chaque $7 de la note au resto ! Et plus ou moins suivant le service… Je trouve ça assez simple pour calculer, il suffit de connaître sa table de 7 ^^

    • alafindelaroute

      Bonne idée ça. C’est quand même un tip de base assez bas. Après, ça dépend aussi des états.

  2. En tant que franchouillard jamais content, oui je m’insurge envers le tipping !!!
    C’est n’importe quoi.

    Déjà que les prix des restaurants aux USA sont hors de prix , et auxquels on rajoute les taxes ( qui sont souvent un peu mysterieuses d’ailleurs vu qu’elles sont rajoutées à la caisse ! .. qui nous prouve que les mecs changent pas les pourcentages des taxes de temps en temps sans prevenir ? )
    en plus on rajoute le tip de 20 % , non mais on se fout de la gueule de qui ?

    Une bouteille d’eau vendue 5 dollars , une salade avec 3 tomates vendue 14 dollars , un verre de bière à 9 Dollars , un vulgaire cocktail à 18 dollars, et c’est aux clients d’améliorer le salaire des serveurs? Non mais oh , monsieur le patron du resto, tu te foutrais pas un peu de la gueule du monde ? Tu te fais pas assez de marge déjà ?

    Mais alors le truc le plus enervant, un TIP pour un TAXI ???? AHAHAHAH
    UN tip pour un coiffeur ? AHAHHA !!!

    Pas étonnant que les USA aient toujours une croissance bonne, en multipliant les prix par 3 ou 4 par rapport à la France…. ( et en plus pour bouffer de la merde )

  3. Hi Cali

    J’habite aux USA depuis quelques mois, dans un Resto de type self service ou avec commande à la caisse mais un serveur qui apporte la commande à table il faut laisser 1$ par personne sur la table en partant uniquement si la table est desservie. Si on ramène son plateau à une poubelle, pas de tipp. De même on ne tippe pas l’employé du supermarché qui remplit les sacs à la caisse.

    • alafindelaroute

      Merci pour ton comm, HiCali.

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial