Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 12 septembre 2017

Scroll to top

Top

One Comment

Grjótagjá, plus qu’une grotte

Grjótagjá, plus qu’une grotte
alafindelaroute

Après Fjadrargljufur, j’avais envie de vous faire découvrir un autre site islandais, au nom pas facile facile non plus, Grjótagjá. Cette petite grotte volcanique se trouve dans le nord de l’Islande, dans la région du lac Myvatn, un tout petit peu à l’écart de la route 1. Sa particularité ? Cette caverne abrite un petit bijou, une source d’eau chaude.

Après une journée entière à fureter dans la région dans notre twingo coréenne, nous avons décidé d’y faire un saut. Le chemin est mal indiqué et le site minuscule (voir le chemin plus bas). Se dresse devant nous une sorte de serpentin en basalte et une petite entrée vers la grotte. L’endroit n’est pas franchement rassurant avec quelques panneaux qui vous mettent dans l’ambiance. Du genre : « Allez-y, mais faudra pas se plaindre si vous vous faites fracasser le minoi par un caillou de deux tonnes. » J’aime vivre dangereusement. J’habite dans le Jura déjà. Et puis me disant que j’aurai autant de chance de gagner  » Danse avec les Stars  » que de prendre le plafond de cette caverne sur la tête, nous décidons quand même d’entrer.

Là, le spectacle est à la hauteur. Nous sommes seuls dans cette petite grotte, entre la pierre grise et l’eau d’un bleu glaçant. Pourtant, elle affiche pas moins de 50 degrés au thermomètre. Au début du 18e siècle, un outlaw islandais (ouais, ça existe, allez voir), Jón Markússon, en avait fait son petit nid douillet et se lavait dans l’eau de Grjótagjá. Jusque dans les années 1970, les locaux venaient s’y baigner mais une série d’éruptions (1975-1984) fit monter la température dans de telles proportions (plus de 50 degrés) que le site était devenu trop dangereux. Aujourd’hui, la température baisse d’un degré par an. Vous l’aurez compris, dans quelques années, Grjótagjá redeviendra un spot de baignade ultime.

Bon, avec un petit 10 degrés à l’extérieur, nous n’avions pas prévu les maillots. Nous nous sommes donc contentés de laver nos chaussures dans l’eau limpide de Grjótagjá. Un endroit qui nous a vraiment plu.

  • Comment y aller ?

Avant ou après Reykjahlíð, suivant si vous venez de l’Est ou de l’Ouest, un petit panneau discret indique la route à suivre. Deux kilomètres de piste et vous arrivez sur le site, très discret lui aussi.

[googlemaps https://maps.google.fr/maps/ms?msa=0&msid=205825045507291706220.0004ce1361226960c6d81&hl=fr&ie=UTF8&ll=65.628877,-16.879635&spn=0,0&t=h&output=embed&w=425&h=350]

 

Pièce jointePour un voyage personnalisé et authentique en Islande, prenez contact avec Jean-Marc, l’expert local de TraceDirecte.

Faites une demande de devis gratuite, vous pourrez échanger directement avec lui via votre espace client et même l’appeler en Islande avec un numéro gratuit !

Les + de Trace Directe :

  • Une ligne directe gratuite pour préparer votre voyage
  • La garantie et la sécurité d’une agence française
  • Un service client en France

Comments

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial