Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 17 octobre 2017

Scroll to top

Top

5 Comments

Morfale, j’ai mangé du « gator »

Morfale, j’ai mangé du « gator »
falbalala

Vous connaissez la différence entre un crocodile et un alligator ? Premièrement, ils ne vivent pas aux mêmes endroits du monde (sauf dans les Everglades, en Floride) et tout est dans la tête : celle du premier est légèrement plus fine et pointue que celle du second, plus arrondie. Détail d’importance, lorsque le premier ferme sa gueule, deux dents restent à l’extérieur. Ni l’un ni l’autre ne nous ont croqué au cours de notre dernier voyage aux Etats-Unis, via le parc national des Everglades, comme un capitaine de bateau en a fait l’horrible expérience quelques semaines avant notre passage. C’est même l’inverse : c’est nous qui avons croqué du « gator » comme on dit là-bas… sous forme de nuggets, juste après avoir rencontré plusieurs spécimens « en vrai ». A table !

  • Où ?

A l’Everglades Seafood depot restaurant, à Everglades city. Manger de l’alligator, c’était l’un de nos challenges de l’été 2012 . Après de longues recherches sur internet (infructueuses car beaucoup de fausses pistes) et de demandes dans le coin (presque aussi vaines), on a fini par se lancer à Everglades City, au coeur des marais, au sud-ouest de la péninsule. Ils sont plusieurs à en proposer à la carte. Mais vous n’en trouverez pas à la sauce cajun ou au barbecue : la recette dominante est la version nuggets (panée et frite), qui se focalise sur la queue.

  • Le test

Au menu : gator nuggets pour monsieur, « un lunch combo » (beignets de queue d’alligator et de grenouilles géantes) pour madame. Lorsque les plats arrivent sur la table, on retient notre souffle : ça y est, c’est le moment « A ». On se lance, et ô surprise : c’est bon ! La viande est blanche, entre le fondant et le caoutchouc tendre ; un petit mélange de poulet et de calamar. La bestiole se trempe dans de la sauce type tartare (ou cocktail) et s’accompagne (sans surprise) de frites.

Pour info, le restau comprend une terrasse et un buffet « all you can eat ». Nos voisins sont des retraités qui ont bien l’intention d’y passer la journée… Pour nous, ce sera une bonne key lime pie maison (recette à découvrir dans une prochaine chronique). Le ventre un peu trop rempli (ça cale ces bêbêtes), on repart sous une chaleur humide de plus de 35 °C, à la recherche des alligators et des crocodles des Everglades. Un peu coupables, comme si c’était écrit sur notre front (en croco-anglais) : « Morfale, je suis en train de digérer ton cousin ! ».

  • Les tarifs

Gator nuggets : 6,99 dollars
Taste of the Everglades (gator, frog legs et conch fritters) : 12,99 dollars

  • Où en trouver ?

Voilà nos adresses vérifiées à Everglades City.
> Everglades Seafood Depot, 102 Collier Ave., Everglades City, 695-0075.
> The Rod and Gun Club, 200 Riverside Drive, Everglades City, 695-2101. (menu à partir de 10 dollars)
> On se souvient ainsi d’un kiosque, du côté de Homestead (entrée est du parc).

Voilà aussi des adresses (non certifiées) pour manger de l’alligator à Clearwater, à Miami, dans les environs de Naples, à Fort Lauderdale… Si vous en avez trouvé, mangé, n’hésitez pas à nous le dire, nous rajouterons les bonnes adresses.

  • Le verdict : trois morfales

On lui attribue la note de trois morfales (en partie pour l’expérience culinaire). Bon, sympa et pas très cher. Et on ne vous donne pas la recette, il est peu probable que vous en trouviez dans la rivière en bas de chez vous.

Lui s’est fait croquer !

Le 12 juin 2012 (un mois avant notre passage), Wallace Weatherholt, le capitaine d’un des bateaux de captain Doug’s, l’une des multiples compagnies à proposer des tours en airboats, ces célèbres bateaux à hydroglisseur qui quadrillent les marécages des Everglades, s’est fait arracher la main par un alligator. Pour assurer le show auprès des touristes, le capitaine de 63 ans aurait alpagué l’alligator avec des morceaux de poisson. D’une seule main, il a réussi à ramener tout le monde à bon port avant d’être emmené aux urgences, où sa main n’a pas pu être sauvée. Les autorités ont retrouvé l’animal et l’ont tué.
Une fois rétabli,  Wallace Weatherholt a été arrêté et emprisonné, car son geste s’apparente à un crime aux Etats-Unis. Nourrir un alligator est interdit en Floride (les alligators pourraient perdre toute crainte de l’être humain et donc devenir plus susceptibles d’attaquer). 

IMG_4441 copie bannière

Comments

  1. Chiqui

    Miaaam..! Tu notes quoi sur la 1ere photo? Autre question plus mieux: pr les gens du coin, c est un plat « habituel » ou c est du folklore pr touristes?

    • alafindelaroute

      Vu que les restos n’en faisaient pas une pub monstre, j’imagine que ça doit faire partie du folklore.
      Et sur la photo, je crois que je note les prix…

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial