Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 23 mai 2017

Scroll to top

Top

22 Comments

Etats-Unis, côte Ouest 2011 : le parcours

Etats-Unis, côte Ouest 2011 : le parcours
alafindelaroute

J’en termine aujourd’hui avec les programmes de voyage. Après Seattle-Miami, départ dimanche, et le tour de l’Islande, voici la côte Ouest des Etat-Unis.

  • Pourquoi ?

Après avoir visité la côte Est en 2008 (des Keys au Canada en passant par Miami, Orlando, Washington, Philadelphie, New York, Boston, Toronto, Niagara Falls et enfin Montréal), nous voulions découvrir ce grand classique en 27 jours pendant l’été 2011.

  • Préparation

C’est un voyage très couru par les touristes français. Nous l’avons fait à notre sauce, en concoctant le programme tout seul, en faisant et refaisant le parcours. Un temps, nous voulions intégrer Seattle voire Portland mais en voyant les temps de trajet et les innombrables choses à voir, nous nous sommes bornés à un quart sud-ouest, comprenant la Californie, le Nevada, l’Utah et l’Arizona (un petit bout). Le tout en incluant les villes incontournables : San Francisco, Las Vegas, San Diego et Los Angeles. Avec le recul, j’ai quelques regrets (voir plus bas), quelques timings mal sentis et un gros coup de coeur : l’Utah et ses parcs. Immanquable…

Avant de partir, bien penser à vérifier la validité de son passeport et à remplir sur internet l’ESTA, sorte de visa d’entrée temporaire (et payant : 14 dollars par personne).

  • Voiture

Qui dit road trip, dit voiture. Je suis revenu sur ce point dans une chronique spécialement dédiée. Location, permis (personnellement, je pars sans permis international, recommandé mais pas obligatoire), essence, conduite, règlementation, etc… Nous avions loué un 4×4, recommandé avec les parcs nationaux (mais pas indispensable), pendant 21 jours, de San Francisco à San Francisco. Le tarif ? 850 euros.

  • Nourriture, argent, logement, cigarettes…

J’ai toujours trouvé les Français sévères avec la gastronomie américaine, persuadés qu’elle se bornait aux chaînes et au burger-frites. Mais il y a plein d’autres choses à déguster (ribs, poulet cajun, etc…) et un véritable effort est fait par certains tenanciers, sans oublier les restos étrangers. Hormis peut-être dans les coins les plus reculés, bien manger, c’est possible mais c’est un peu plus cher. Washington est mon meilleur souvenir culinaire au States. Beaucoup de très bons restos dans cette ville de politiciens et de congressistes.

Sur place, nous ne mangions souvent que deux fois pas jour : un petit déjeuner costaud (oeuf, bacon, saucisses, ou fruits frais, muffins) et un diner. Petite astuce si vous êtes en galère à certain endroits. La chaine de restos Denny’s (vous repasserez pour la gastronomie) est ouverte 24h sur 24, comme d’autres. Ça nous a sauvés quelques fois.

Au resto, n’oubliez surtout pas le tip (pourboire) pour le serveur ou la serveuse, de l’ordre de 15 % à 20 % de la note. La réputation de notre pays en dépend. Néanmoins, si vous êtes mécontents du service, c’est ainsi que vous le ferez remarquer. Attention, si le serveur renifle votre nationalité à des miles à la ronde, il pourrait vous coller le tip d’office. Bien vérifier la note pour éviter de la payer deux fois.  Conseil pour la calculer : multiplier par deux la sales tax, de l’ordre de 9,5 % à San Francisco. En cas de paiement par CB, il faut remplir la case sur le ticket. Et si vous prenez le taxi, il faut y penser aussi (tip entre 10 et 15 %). Une chronique complète sur le tip ici même.

Côté dollar, le liquide est roi et le recours à la CB assez rare. Avant de partir, je change toujours de l’argent auprès de ma banque et demande des petites coupures. Sur place, je retire dans des distributeurs d’une banque associée à mon enseigne française afin de limiter les coûts.

Ou dormir ? Avant de choisir un logement en ville, nous étudions longuement la situation. L’emplacement est roi. Gare aussi aux frais de parking, qui peuvent être démentiels dans certaines villes. Sur les trajets ou les zones plus reculées, les motels sont rois. Ça tombe bien, c’est notre péché-mignon. De chaîne (Motel 6, Travelodge, Super 8, Best Western…) ou privés (plus authentiques, un grand kiff), ils permettent un check-in rapide, une mise en place facile et une arrivée tardive. Voici notre chronique complète sur le sujet. On n’est pas à l’abri d’une mauvaise surprise. En 2008 sur la côte Est, à Point Pleasant (n’y allez pas), nous avions pris possession d’une chambre bien miteuse avec un cadeau de bienvenue : un étron bien infusé dans les toilettes. Dans mon souvenir, il avait pied. Passons.

Enfin, dans les parcs (Yosemite, Grand Canyon), possibilité de dormir dans des lodges, très prisés par les français. Avantage, c’est dans le parc. Inconvénient, c’est cher et vite complet. Dans ce cas, bien étudier sa carte pour repérer les villes les plus proches des entrées.

Astuce : vous trouverez parfois la formule « Run of the house » lorsque vous réservez. En somme, on vous donne la chambre dispo à votre arrivée. Avec possibilité de bonnes surprises. Ou pas…

Dernière chose, l’entrée dans les parcs. Le Pass « America the Beautiful » est indispensable. A acheter sur place, à l’entrée de votre premier parc, il vous coutera 80 dollars, vaut pour une voiture (4 adultes, enfants gratuit) et est valable un an. C’est amorti au bout de quatre parcs. Cela nous a permis d’entrer à Yosemite, Zion, Bryce Canyon, Capitol Reef, Arches, Canyonlands, lac Powell et Grand Canyon. Et certains monuments nationaux que j’oublie sûrement. Pour voir toutes les entrées possibles, se rendre sur le lien au-dessus et cliquer sur  » See locations that issue passes ». Attention : les state parks resteront payants.

  • Que mettre dans son sac ?

Un peu de froid, beaucoup de chaud. A San Francisco, le temps est capricieux et la brume débarque sans prévenir. Mais dès que l’on rentre dans les terres, après quelques dizaines de kilomètres, le thermostat grimpe. Et dans le Nevada ou l’Utah, les températures atteignent sans mal les 40 degrés. Los Angeles jouit d’un climat qui frôle la perfection.

Je rajoute des adaptateurs pour mes appareils électriques, un GPS (avec une carte internationale) pour éviter de payer un supplément et pour rouler avec un appareil que je connais, et de quoi marcher sur les sentiers des parcs. Et j’évite de blinder mon sac au départ, sachant que ce temple de la consommation aura ma peau. Et les compagnes aériennes ne me feront aucun cadeau.

  • Le parcours

[googlemaps https://maps.google.fr/maps/ms?msid=205825045507291706220.0004c1c3d6ca8b7da3df4&msa=0&ie=UTF8&t=h&ll=35.906849,-117.894287&spn=5.925218,12.458496&output=embed&w=650&h=400]

Voilà le parcours avec des informations lapidaires, historie de donner une idée du trajet que nous avons emprunté et des choses que l’on peut faire en une journée, comme en 27. Je reviendrai plus en détails sur l’ensemble du voyage.

  • Day 1 – mercredi 3 août : arrivée à San Francisco

Vol Genève-San Francisco via New York. Arrivée en soirée, taxi puis hôtel Mark Twain dans le downtown.

  • Day 2 – jeudi 4 août : San Francisco #1

Le lendemain, premier pas dans la ville : Union square, le quartier chinois, fabrique de biscuits surprise. Après avoir grimpé Coit Tower, nous rejoignons le port avec la très (trop ?) animée Pier 39 et ses otaries. Visite de l’aquarium de San Francisco (sur la Pier 39), déjeuner au Crab house. Ensuite, nous quittons le secteur pour rejoindre Lombard Street et ses fameux zigzags puis la cathédrale St Mary et son architecture moderne.

  • Day 3 – vendredi 5 août : San Francisco #2

Nous rejoignons le Golden Gate park en bus. Dans le parc, visites du musée histoire naturelle et du jardin japonais. En sortant, passage dans le quartier haut en couleurs d’Haight-Ashbury, avec le disquaire Amoeba Records. Ensuite, nous poursuivons notre route jusqu’à l’un des symboles de San Francisco, les Seven Painted Ladies, maisons victoriennes bigarrées juste à côté d‘Alamo square park. Nous finissons par le quartier japonais, assez quelconque.

  • Day 4 – samedi 6 août : San Francisco #3

Une journée qui débute par du shopping sur Market street. Ensuite, premier gros raté : Alcatraz. Bien sûr, nous voulions visiter la prison mais tout était complet pour les 20 prochaines jours. A réserver donc. Pour les tickets, c’est par là. Nous nous consolons avec un tour de bateau autour d’alcatraz et sous le Golden Gate. Découverte ensuite du Fisherman’s Wharf, quartier très animé sur le port. Tout notre périple à San Francisco est retracé à travers ce billet : 49 choses à faire à SF.

  • Day 5 – dimanche 7 août : au nord de SF

Nous récupérons la voiture, une Jeep, non sans mal. Nous quittons San Francisco en passant par le Golden Gate. Ensuite, Sausalito et ses maisons flottantes, la très belle Stinson beach via le mont Tamalpais, et le village caché de Bolinas. En retard, nous filons entre les vignes de la Wine valley pour arriver à Sonoma, très mignon, et y manger. Nous passons la nuit à Napa.

  • Day 6 – lundi 8 août : de Napa au Yosemite Park

Route jusqu’au Yosemite (4 heures). Premier pas dans la vallée et un petit tour au visitor center pour faire le programmes. Coucher de soleil à Glacier Point avec la vue sur le Half Dome. Et belle rencontre sur le parking (un cerf).

  • Day 7 – mardi 9 août : Yosemite

Journée consacrée aux séquoias de Mariposa grove, puis un oeil sur la chute appelée bridal veil (le voile de la mariée) en revenant dans la vallée. Repas au motel avec les ratons laveurs en invités.

  • Day 8 – mercredi 10 août : de Yosemite à Zion

Enorme journée de route prévue entre les parcs de Yosemite et de Zion (9 heures environ). On sort du parc par la sortie est et les prairies alpines de Tuolumne meadows, le superbe Tioga pass (3000m d’altitude), puis descente vers le Mono Lake. De là, visite de la ville fantôme de Bodie, avant la traversée du Nevada par l’Extraterrestrial highway. Nuit à Hurricane dans un bon Travelodge des familles.

  • Day 9 – jeudi 11 août : Zion National Park

Cap sur le premier joyau de l’Utah, Zion National Park. Le bus nous emmène au fond du canyon, et au début des Narrows (la balade complète, pieds puis corps dans l’eau, est maintenant un petit rêve). Crevés et écrasés par la chaleur, nous faisons l’impasse sur Angel’s landing, qui avait l’air pourtant grandiose. En partant, nous croisons des bisons sur la route avant de passer la nuit à Hatch, proche du second parc, Bryce Canyon.

  • Day 10 – vendredi 12 août : Bryce Canyon

Spectaculaire Bryce Canyon et ses formations géologiques ocres. Visite du parc en voiture puis par une bonne marche de deux heures. Nuit à Tropic à trente minutes de route.

Nous débutons la journée par le sympathique Kodachrome basin state park. Ensuite, retour sur la route avec la somptueuse National Scenic Byway 12 en direction d’Escalante avec des passages à près de 3000m. Nous mangeons dans une Kiva baba-bio avant d’arriver au parc national de Capitol Reef. Là-bas, Goosenecks point pour la vue, l’oasis de Fruita pour la verdure (on peut y cueillir des fruits) et une belle marche dans le canyon de Capitol Gorge. On observe les chèvres des montagnes au retour. Nuit à Moab.

  • Day 12 – dimanche 14 août : Arches

Nous débutons la journée par un tour sur la Scenic byway 128 au nord de Moab, pour se tremper les pieds dans la Colorado river. Le reste de la journée sera consacrée au bien-nommé parc national d’Arches. Incontournable. Nuit à Moab.

  • Day 13 – lundi 15 août : de Moab à Page

Cette longue journée débute par la visite du magnifique Dead horse point state park, avec une pensée pour Thelma et Louise (la scène finale a été tournée ici). Ensuite, incursion dans Canyonlands (secteur Island In The Sky) avant de mettre la route au sud. La suite est aussi superbe avec Valley of the Gods, Muley Point Overlook et Goosenecks state park. Nous finissons par la référence, présente dans l’imaginaire collectif dès que l’on évoque les Etats-Unis : Monument Valley. Nuit à Page (Arizona), sur les rives du lac Powell.

  • Day 14 – mardi 16 août : de Page à Las Vegas

Ça a été notre grosse erreur, ne pas prendre une nuit ou deux de plus à Page. Du coup, nous n’avons pas profité assez du lac Powell malgré un trempage de pied le matin, nous avons raté le très photogénique Antelope Canyon et nous n’avons pu faire the Wave. (attention, réservation et système de loterie). J’y retournerai pour ça. Bref, après le lac Powell, nous filons vers le Grand Canyon via la Kaibab national forest. Nous avions décidé d’attaquer ce monument par la rive nord, plus verte, moins accessible et beaucoup moins touristique. Deux beaux points de vue sur le Canyon : Point imperial et Bright Angel Point (mon préféré). Ensuite, direction Las Vegas (5 heures de route) pour une arrivée dans la nuit sur Fremont Street à l’hôtel Golden Nuggets. Pas sur le strip donc  mais dans le quartier historique des casinos. Moins bling-bling, moins toc, moins de touristes. Une super expérience…

  • Day 15 – mercredi 17 août : Las Vegas #1

Après une nuit à découvrir le Golden Nuggets, nous passons pas sa piscine avant de rejoindre le Bellagio, sur le strip, et ses célèbres jets d’eau. La chaleur étant difficilement supportable, nous sortons au coucher du soleil pour visiter les autres casinos (Caesar Palace, Paris, Mirage, Flamingo, Venetian…).

  • Day 16 – jeudi 18 août : Las Vegas #2

Une journée très Vegas : buffet, machine à sous, piscine, spectacle de magie au Luxor, puis visite d’autres casinos (New York, Cosmopolitan, etc…) pour finir sur une tentative de mariage avortée.

  • Day 17 – vendredi 19 août : de Las Vegas à San Diego

Comme vous l’avez peut-être déjà lu sur le blog, nous avons réussi à nous marier le matin du 19 août à la Little White Wedding Chapel. Le reste de la journée : de la route jusqu’à San Diego (5h20).

  • Day 18 – samedi 20 août : San Diego

Sans Diego est renommé pour ses parcs d’attraction. Donc, nous nous plions à la coutume : San Diego Safari Park à Escondido le matin (assez décevant), Seaworld l’après-midi et la soirée avec le show final « Shamu Rocks ». Au retour, nous passons dans le Gaslamp quarter, quartier le plus animé de la ville.

  • Day 19 – dimanche 21 août : de San Diego à Los Angeles

Nous terminons notre visite de San Diego par son exceptionnel zoo (avec pandas géants) puis en faisant la route jusqu’à Point Loma, avec sa magnifique vue sur la ville. Sur la route de Los Angeles (2h10), arrêt indispensable à La Jolla, superbe station balnéaire.  » J’y passerai bien ma retraite », dixit Delphine. A la tombée de la nuit, nous arrivons à Los Angeles à l’hôtel que nous avions réservé en bord de plage à Venice Beach. Une super adresse : le Venice on The Beach hotel.

  • Day 20 – lundi 22 août : Los Angeles #1

Venice beach, sa plage et ses canaux. Puis la Villa Getty, Malibu, Carbon beach et un coucher de soleil depuis le Griffith observatory. Pour finir, repas à Long beach sur le Queen Mary. Une très belle journée.

  • Day 21 – mardi 23 août : Los Angeles #2

Journée à Universal studios et soirée dans le temple de la consommation qui jouxte le parc. Retour à la maison en passant par Mulholland Drive.

  • Day 22 – mercredi 24 août : Los Angeles #3

Incontournable Hollywood boulevard (Chinese Theather, shopping…) avant de chasser les maisons de stars. Coucher de soleil somptueux à Venice Beach.

 

  • Day 23 – jeudi 25 août : de Los Angeles à Pismo beach

Avant de mettre le cap au nord, baignade à Venice Beach (on l’avait presque oublié). Nous remontons la mythique route 1 : Santa Barbara, Lake Cachuma, Solvang (village danois, si, si…), Lompoc. Nuit à Pismo beach.

IMG_9821

  • Day 24 – vendredi 26 août : de Pismo beach à Monterey

Le temps d’une balade au pied du motel de Pismo beach, nous visitons la demeure de l’azimuté M. Hearst (Hearst Castle à San Simeon). Ensuite, toujours sur la route 1, une belle rencontre avec les éléphants de mer à Piedras Blancas avant de fondre sur Big Sur (par un temps pas terrible). Passage à Carmel, dont Clint Eastwood a été le maire (il y possède deux hotels-ranchs) et nuit à Monterey. Le soir, début des emmerdes, nous apprenons que notre vol retour a été supprimé en raison de l’ouragan Irène.

  • Day 25 – samedi 27 août : de Monterey à San Francisco

Journée à l’aquarium de Monterey, mondialement réputé. Puis soirée à l’aéroport de San Francisco pour tenter de régler notre problème.

  • Day 26 – dimanche 28 août : San Francisco

C’est notre journée bonus. Nous reprenons une nuit d’hôtel en ville et en profitons pour faire les magasins. La compagnie nous a promis un vol pour le lendemain.

  • Day 27 – lundi 29 août : le départ

Un dernier petit déj à l’américaine, quelques magasins et c’est le temps de partir. Enfin de lutter encore avec les compagnies (nous n’avions pas les billets en main 45 minutes avant le décollage) et de retourner en France via la Suisse.

The End.

IMG_4441 copie bannière

Comments

  1. Félicitation, une très très très belle série de photos.
    Benoit
    http://mesphotosetvous.wordpress.com

    • Merci beaucoup du compliment. Il faut dire que les paysages nous ont facilité la tâche 😉

  2. Chiqui BoomBoom

    Oui, superbes photos again ! Est-ce que vous avez pu vous en tenir à votre planning? Pas (trop) de surprises par rapport aux temps de trajets, relativement long d’une ville à l’autre ?

    • Merci. Oui, le planning a été respecté. Juste le secteur de Page où l’on a fait un mauvais calcul. Sinon, bien sûr, les trajets sont longs, voire très longs mais ce n’est pas quelque chose qui me fait peur. Donc, bon. Certains jours, j’ai conduit une dizaine d’heures… Mais bien digéré car la conduite est beaucoup moins stressante qu’ici.

  3. Céline

    Bonjour,

    Votre voyage est vraiment waw et j’ai pour projet de le faire également. Je souhaitais avoir une information des plus cruciale mais importante ^^ Combien tout cela vous a coûté pour 21 jours avec toute les activités etc…Je me doute bien que vous n’ayez pas le prix exact mais est ce possible d’avoir une fourchette ?

    Merci d’avance à vous
    Céline

    • alafindelaroute

      Bonjour Céline,

      C’est en effet un question cruciale. D’ailleurs, je voulais bientôt me pencher sur le sujet du coup d’un roadtrip maintenant que nous en avons fait plusieurs, dans plusieurs coins des USA.
      Hors billet d’avion, voilà ce que je peux vous dire pour une boucle similaire. Pour la location de voiture, comptez 600 à 700 euros pour un SUV (pas de frais d’abandon si vous laissez la voiture dans le même état). En essence (elle est peu chère en ce moment et la conso dépend du type de la voiture), disons 500 euros pour être tranquille (je suis très large). 60 euros de pass america, une moyenne de 80 euros par nuit pour le logement (x 20 = 1600 euros), 70 euros pour la nourriture (2 repas par jour pour deux 70 euros x 20 = 1400 euros), 100 euros de boisson diverses (il fait chaud), environ 600 euros d’activités… Après, on peut penser aux cadeaux et autres achats. Bref, pour deux, sans les billets d’avion et en étant large, je dirai 5000 euros pour deux personnes.

      Mais, et je le répète souvent quand on me pose la question, un roadtrip coute ce que vous en faites. Si vous voulez camper, ou si vous vous contentez de motel, d’une petite voiture, la note peut baisser de 1000 ou 1500 euros.
      Si vous avez besoin d’une estimation plus précise encore, vous pouvez nous envoyer votre parcours sur alafindelaroute@free.fr
      Bonne journée

  4. Hey merci pour la réponse, je n’ai rien reçu comme quoi vous m’aviez répondu. Heureusement que je suis retournée sur votre page pour regarder d’autres choses.
    Merci pour cette estimation. Je pense que nous allons essayer de faire un maximun de couchsurfing pour limiter les dépenses en hébergement.

    Une précision pour ce pass, peux tu m’en dire un peu plus, l’endroit où on l’achète, valable où etc stp.

    Je pense garder chaudement votre blog sous la main et je vais surement revenir vers vous également si cela ne vous dérange pas quand le moment viendra pour l’organisation de tout cela. Nous souhaitons partir de vancouver alors il y a beaucoup de chose encore à terminer. Quelle agence vous avez utilisé pour louer votre voiture ?

    Merci en tout pour votre disponibilité.

    Céline

  5. Merci grandement à toi, je garde tout cela sous le coude 😉

  6. rita

    SUPERBE! merci beaucoup pour ces détails et toutes ces informations

  7. Marie R

    Votre blog est vraiment génial ! Félicitations et merci de tout retranscrire, ça aide beaucoup et ça fait rêver !
    Nous allons faire notre road trip au printemps, et nous aimerions avoir votre avis sur trois sites :
    – Yosemite national park
    – Mono Lake
    – Lake Tahoe
    => Est ce que ces trois lieux valent le détour ? (vu les images Google nous sommes plus tentés par les deux lacs, mais Yosemite est tout de même réputé !).
    => Sur Google maps nous voyons que ça a l’air assez compliqué pour s’y rendre (Yosemite et Mono Lake n’ont pas l’air trés éloignés et pourtant on dirait que nous sommes obligés de monter au Lac Tahoe pour y accéder ?).
    Merci par avance pour toutes ces précieuses informations ! Et merci pour ce joli blog que nous parcourons avec beaucoup de plaisir !

    • alafindelaroute

      Bonsoir Marie,
      Déjà merci pour les compliments. Ca fait toujours plaisir. Vraiment.
      Alors, Yosemite et Mono Lake, nous connaissons. Lake Tahoe, pas encore.
      Selon moi, oui, ces trois lieux valent le détour. Le Yosemite est même un incontournable. Peut-être que les photos ne lui rendent pas justice mais c’est un parc exceptionnel avec beaucoup de sentiers, de diversité. Si vous aimez la nature et les animaux, il est fait pour vous. Mono Lake, c’est aussi très spécial, mais vous en aurez vite fait le tour (pensez à la ville fantôme de Bodie, qui n’est pas loin). Le Lac Tahoe est réputé également. Beau, pur, beaucoup plus grand et animé sur ses rives que le Mono Lake.
      En fait, le Mono Lake et le Yosemite sont juste à côté. MAIS… il y a un mais. Vous pouvez entrer et sortir du Yosemite par une route qui s’appelle Tioga Road. Elle passe par le Tioga Pass. Problème (ou pas, c’est ce qui la rend magnifique), elle passe à 3000m d’altitude. Elle est donc fermée pendant l’hiver. La date d’ouverture varie d’année en année suivant la neige. Vous pouvez regarder ça ici : http://www.nps.gov/yose/planyourvisit/tiogaopen.htm
      Difficile à prévoir. Ca peut être en mai comme au 1er juillet. Si elle est fermée, vous être obligé de faire le grand tour. Il y a Mono Way et Alpine Highway plus au nord pour traverser mais là aussi, elles ferment pendant l’hiver. Le mieux est de se renseigner à Mono Lake si vous arrivez de l’est. Ou a Yosemite si vous arrivez de l’ouest.

      Bonne soirée

  8. Jeanne

    A couper le souffle ! Je fais mes études sur la côte Est à Boston, et un road trip de ce genre est dans mes plans pour cet été !
    Comment ne pas vouloir partir à la découverte de la cote Ouest avec ces superbes photos ? J’en ai pris plein les yeux. Merci de partager votre expérience, je vais sûrement largement m’inspirer de votre parcours pour mettre au point le mien.
    Vous avez dû passer des moments incroyables et en garder des souvenirs fantastiques !

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial