Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 19 septembre 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Québec roadtrip : un lac comme une mer et des ours polaires

Québec roadtrip : un lac comme une mer et des ours polaires
alafindelaroute

Cap sur le lac Saint-Jean et le zoo de Saint-Félicien. 

26 et 27 juillet

J’ai un souci avec les animaux. Du genre à devenir gaga, lâcher un glapissement et trahir les quelques neurones qu’ils me restent dès que je vois une mouffette, une loutre (je suis leur plus grand fan) ou un chien de prairie. Et je suis pas le seul. Alors, le passage obligé, à proximité du lac Saint-Jean, c’est le zoo de Saint-Félicien.

 

Dans la variété des espèces – même s’il n’y a pas d’animaux exotiques -, dans la pédagogie, dans l’agencement, dans l’accueil, je ne crois pas avoir fait mieux. En partant de la Baie, nous décidons de le rallier au plus vite. De Jonquière aux abords du lac Saint-Jean. Une véritable mer intérieure de plus de 1000 km2, presque deux fois le lac Léman, le troisième plus grand lac d’un pays qui en compte des milliers. Si grand qu’il est soumis aux marées et qu’on a souvent du mal à en distinguer la rive d’en face. Par ailleurs, la région a une identité forte et mon cousin québécois, qui me perd une fois sur deux dès qu’il parle vite, m’avait prévenu, imitation à la clé. L’accent du lac Saint-Jean, c’est assez énorme ou « touchy », comme ils disent. Tu écoutes, tu te concentres, tu plisses les yeux comme si tu écoutais un morceau de jazz un peu barré. Moi, j’adore. Sinon, dans la région, deux spécialités : le bleuet, cousin de la myrtille (à manger en muffin absolument) et la tourtière du lac Saint-Jean (patates et viandes hachées, avec du gibier, mijotées pendant de longues heures).

Voilà pour les présentations. De nôtre côté, on s’est mis sur le bitume. Toujours sous la pluie, nous longeons les plages à Metabetchouan ou Roberval. Entre Desbiens et Roberval, à Chambord, se trouve Val-Jalbert. Un village dédiée à la production de pulpe (pâte à papier) mais abandonné depuis la fin des années 20, suite à une épidémie de grippe espagnole et une baisse de la demande. Aujourd’hui, c’est une attraction historique. Le village est plutôt bien conservé, la visite instructive (mais pas inoubliable) avec les anciennes demeures, le couvent-école, le moulin et les deux chutes de la rivière Ouiatchouan (72 et 35m) qui faisaient tourner ce site. Sans oublier les figurants. Ça, c’est pour la touche nord-américaine. L’histoire est beaucoup plus incarnée que chez nous, où nous n’osons pas vraiment la sortir des livres. Bref, Val-Jalbert, à cocher, au cas où. Mais le gros morceau, c’est le zoo (cf carte).

 

 

 

Le zoo se divise en deux parties. D’une part, un zoo classique avec ours blancs (dès l’entrée, histoire de vous scotcher), couguars, lynx, tigres, grizzlis, moufettes (etc…) et des espèces moins connues ici (ouaouarons, carcajous). Il y a aussi une petite ferme. J’ai été frappé par l’approche pédagogique, moins rébarbative et en avance sur nos zoos français. Des guides sont là pour tout vous expliquer. Vraiment top. Dans l’autre partie,vous évoluez avec un petit train dans le milieu naturel des ours noirs, orignaux, caribous, etc… Sur place, il y a des trucs sympas à faire comme voir les coulisses du zoo ou dormir avec les caribous. Pas fait le dernier malheureusement.

 

 

Le premier soir, nous trouvons sans mal un motel, à l’ancienne, sans chichi, comme on aime, à Roberval : le Motel l’Avantage Inn. Pas le grand luxe mais bon rapport qualité/prix avec vue sur le lac. Le lendemain, rebelote. Zoo, ferme, petit train, un super moment.

 

 

Le deuxième soir, nous repartons en direction de Dolbeau, où nous avions réservé un motel dans la journée. Et là, on arrive sur place. Bien miteux en face d’un funérarium. Mon amour pour les motels a quelques limites et nous filons vers le Motel de la Chute des Pères, au bord de la rivière Mistassibi. Plus cher, mais très confortable, vue sur les chutes et une petite terrasse pour les fumeurs que nous sommes. Le pied. Demain, nous devons rejoindre Tadoussac, la capitale de la baleine.

 

 

Le coin des adresses

Zoo de Saint-Félicien : 2230 Boulevard du Jardin  St-Felicien, QC G8K 2P8, Canada. (418) 679-0543.
Tarif : 40 $ par adulte. Forfaits et réductions.
Motel l’Avantage Inn : 112 de l’Anse Boul, Roberval, QC, Canada (418) 275-4880
Motel de la Chutes des Pères : 46 Panoramique Boul, Dolbeau-Mistassini, QC, Canada (418) 276-1492

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial