Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

A la fin de la route | 25 juillet 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Québec roadtrip : le long du fjord du Saguenay

Québec roadtrip : le long du fjord du Saguenay
alafindelaroute

25 juillet, cap sur le fjord

Autant être franc, on peut appeler ça une journée de merde. Comme si chacune de nos actions avait fait l’objet de l’attention du congrès international des marabouts. Au réveil, nous découvrons le Saint-Laurent au pied du motel. Impressionnant, de plus en plus imposant. Mais nous découvrons le déluge également. Peu importe, nous débutons par la visite de Port-au-Persil, ses chutes et ses jolies rives.

 

 

La route 170 nous attend pour les 60 kilomètres à travers la région du Charlevoix jusqu’à Petit-Saguenay, notre prochain arrêt. Ici, il y a un point de vue magnifique sur le fjord. Dans le village, il faut tourner à droite, longer la rivière et poursuivre jusqu’à une petite jetée. Le fjord est là, face à nous, ciselé, immense.

 

 

Le parc du Saguenay s’étend des deux côtés du fjord sur les premiers kilomètres en partant de l’embouchure mais la principale entrée est à Rivière-Eternité, à 30 kilomètres à l’ouest de Petit-Saguenay. Nous étions partis pour passer un jour dans le parc. Le temps apocalyptique nous décourage de camper, ce que j’avais fait des années plus tôt dans le secteur de Baie-Eternité. L’offre y est variée : camping rustique, camping classique, tente huttopia, tente-roulotte, refuge, chalet, kayak camping, abri trois-murs…

Sans camping, on s’est rabattu sur l’Anse Saint-Jean, village très bien situé aux abords du parc. Problème, nous n’étions pas les seuls à avoir eu l’idée. Si l’offre est conséquente, l’endroit est prisé. Comme annoncé plus haut, la journée s’annonçait mal, CQFD. Réserver semble être très conseillé dans la région. Vu la journée pourrie, nous décidons de longer le fjord, de fuir la drache et de faire l’impasse. Mais, ce parc vaut vraiment le détour (sag_carte_generale_2008) avec des kilomètres de randonnées sur les rives du Saguenay. Quelques années auparavant, j’avais effectué une chouette marche, le sentier de la Statue (7km aller-retour), jusqu’à l’imposante vierge érigée en 1881, qui domine le fjord.

 

 

 

Sur la lancée de notre journée de winners, nous avalons un Burger King à Chicoutimi, l’un des trois arrondissements de la « métropole » Saguenay avec Jonquière et La Baie. Pas vraiment une riante bourgade, mais une ville très industrieuse, marquée notamment par la production de l’aluminium (Alcan). Le secteur a l’avantage d’être animé. Pour l’anecdote, en plein hiver (- 30) il y a une dizaine d’années, j’y avais vu Renaud en concert. Vu son état, il s’était pas réchauffé seulement avec des couvertures en mohair. Mettant un point final à cette journée de folie, nous visitons une passe à saumons à Rivière-à-Mars, un acte désespéré et assez désespérant. Un aveu d’échec…

 

 

En longeant la rive, nous finissons par trouver un logement, pas donné mais agréable à l’Auberge des Battures à La Baie. Demain, c’est zoo.

 

 

 

Le coin des adresses

– Le parc du Saguenay : http://www.sepaq.com/pq/sag
– Auberge des Battures, 6295 Boulevard De La Grande Baie Sud, La Baie, Fjord du Saguenay, QC G7B 3P6, Canada. (418) 544-8234

 

Submit a Comment

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial